•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 15 000 déversements de toutes sortes en Saskatchewan entre 2000 et 2018

Déversement de pétrole dans la rivière Saskatchewan Nord.

Un déversement de pétrole dans la rivière Saskatchewan Nord.

Photo : CBC

Radio-Canada

Près de 15 000 déversements de pétrole, de gaz et d’eau salée ont eu lieu en Saskatchewan entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2018, selon une étude réalisée par un groupe de chercheurs universitaires et d’étudiants de partout au pays.

Ces derniers ont compilé le nombre de déversements survenus dans la province au cours de cette période afin, notamment, de sensibiliser la population aux répercussions de ces événements.

L’idée est de rassembler les données pour permettre aux gens de mieux comprendre la situation, affirme la professeure en journalisme de l’Université de Regina Patricia Elliott, qui a chapeauté le projet

Le groupe de recherche a aussi cartographié les déversements survenus entre 2000 et 2018, ce qui lui a permis de constater que l’ouest et le sud-est de la Saskatchewan étaient les zones les plus touchées.

Une carte où l'on peut voir des points de couleurs qui représentent les déversements survenus entre 2000 et 2018.

Un grand total de 14 958 déversements de pétrole, de gaz et d'eau salée ont eu lieu en Saskatchewan entre 2000 et 2018.

Photo : Radio-Canada

L’étude révèle également qu'il y eu des incidents plus importants que celui de Husky Energy, qui a eu lieu près de Maidstone, en juillet 2016, et qui a forcé la compagnie à payer la somme de 3,8 millions de dollars pour avoir déversé du pétrole dans la rivière Saskatchewan Nord à la suite du bris d’un de ses pipelines.

Patricia Elliott déplore d'ailleurs que l’attention médiatique n’ait pas été aussi grande à propos du déversement de pétrole survenu au nord au Sentac, près de la frontière albertaine, en 2008.

La ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles de la Saskatchewan, Bronwyn Eyre, assure cependant que les déversements sont pris au sérieux par la province et que la majorité d’entre eux sont déjà résolus ou en voie de l’être.

Elle précise toutefois que les incidents compilés par le groupe ne sont pas classifiés d’une manière qui [permet de connaître] la sévérité des déversements.

Avec les informations de Romain Chauvet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Incidents et catastrophes naturelles