•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des employés de MEC dénoncent la réaction de leur employeur à leur volonté de se syndiquer

Trois hommes sourient devant un magasin MEC.

La mission de Mountain Equipment Co-op étant « axée sur la communauté et la qualité », les employés de Vancouver et de Victoria se disent « choqués » par la réaction des gestionnaires.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les employés de la coopérative Mountain Equipment (MEC) de Victoria dénoncent le fait que les gestionnaires de l'entreprise suscitent la peur alors qu'ils tentent de se syndiquer.

Les employés de la coopérative Mountain Equipment de Vancouver se sont syndiqués au printemps. En octobre, ceux de Victoria ont voulu leur emboîter le pas. Or, cette semaine, les gestionnaires de MEC ont remis en question ce plan, en déposant une plainte à la Commission du travail de la Colombie-Britannique.

Façade d'un magasin MEC.

Le magasin d'équipements de plein air estime qu'il est injustement accusé de pratique antisyndicale.

Photo : Radio-Canada / MIKE MCARTHUR

Alex Charron, qui est un employé de la coopérative à Victoria, s'attendait à ce que la compagnie soutienne ses employés, à l'inverse d'entreprises qui ont des pratiques antisyndicales comme Walmart et Amazon. MEC a mené une campagne très agressive, ce qui a créé beaucoup de stress et de pression sur les employés dans la semaine précédant le vote pour se syndiquer, affirme-t-il.

Dans un communiqué, la responsable des ressources humaines de MEC, Deb Paulsen, estime que la coopérative est accusée d'être antisyndicale sans fondement. Elle dit que la coopérative soutient les employés syndiqués et n'a fait que les mettre au courant de la pression financière que connaît l'entreprise actuellement.

La plainte des employés à la Commission du travail de la Colombie-Britannique n'a pas encore été traitée.

Avec les informations d’Yvette Brent et Anaïs Elboujdaïni

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !