•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un concierge de l'école du Sacré-Coeur accusé de leurre informatique d'enfant

Un homme avance la tête baissée. Il est menoté.

Maxime Chenard lors de son arrivée au Palais de justice de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Katy Larouche

Radio-Canada

Maxime Chenard, un concierge de l'école primaire du Sacré-Coeur à Sherbrooke est accusé de leurre informatique d'un enfant âgé de moins de 16 ans.

Les faits auraient eu lieu entre le 7 mai et le 29 juin 2019. Maxime Chenard aurait commis un leurre informatique dans le but de commettre un acte à caractère sexuel sur un enfant mineur.

Suite à sa comparution vendredi matin devant le tribunal, le Sherbrookois de 35 ans a été accusé de façon sommaire

Par le fait de son emploi, nous avons décidé de le faire comparaître détenu et de suggérer au tribunal certaines conditions pour protéger la société et les personnes mineures. commente la procureure, Marilène Laviolette.

Parmi les conditions figurent celles de ne pas rester seul en présence d'un enfant, de ne pas fréquenter les parcs ou les écoles. Durant la durée des procédures, il n'aura pas le droit d'utiliser Internet ou un ordinateur.

L'accusé a 24 heures pour résilier son abonnement à Internet et 48 heures pour remettre ses appareils électroniques.

« Nous sommes troublés »

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke a tenu à rassurer les familles et le personnel scolaire sur cette situation.

Nous sommes évidemment troublés par cette situation. Nous sommes conscients qu’elle soulève des inquiétudes chez les élèves et leurs parents, a déclaré le directeur général de la CSRS, Christian Provencher par voie de communiqué.

Il ajoute que des mesures ont été prises vendredi afin de mettre en place du soutien pour les élèves et les membres du personnel concernés. Une équipe de professionnels sera également sur place pour les prochains jours.

Une lettre a aussi été envoyée aux parents de l'école du Sacré-Coeur.

« Nous vous invitons à demeurer attentifs aux propos de votre enfant, relativement à cette nouvelle, et à l'écoute aujourd'hui et au cours des prochains jours », peut-on lire dans cette lettre.

Un retour de l'accusé est prévu en cour le 28 janvier 2020. Cette date permettra d'évaluer la preuve qui a été remise et décider de la suite du dossier.

L'enquête se poursuit et d'autres accusions pourraient être déposées si d'autres victimes se manifestent auprès du Service de Police de Sherbrooke (SPS).

Le SPS demande d'ailleurs l'aide de la population pour identifier d'autres victimes potentielles.

Pour toute information ou offrir votre témoignage, contactez les autorités au 819 821-5555.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Justice