•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : la Ville de Gatineau veut entendre les sinistrés

L'eau a grimpé jusqu'aux fondations d'une résidence.

La rue Jacques-Cartier, dans Pointe-Gatineau, a été une fois de plus grandement touchée par les inondations. (archives)

Photo : Radio-Canada / David Richard

Agnès Chapsal

La Ville de Gatineau organise quatre rencontres du 25 novembre au 4 décembre pour entendre les sinistrés des inondations dans les secteurs d'Aylmer, de Gatineau et de Masson-Angers.

La Ville veut entendre les propositions et les suggestions des citoyens afin de réduire les risques liés à d'autres inondations.

On sait qu'il y a beaucoup de citoyens qui ont toute sorte d'idées sur les façons de faire face aux inondations à l'avenir et on souhaite entendre la proposition des citoyens directement touchés en vue de prévenir ou d'atténuer les risques d'inondations, a expliqué le maire Maxime Pedneaud-Jobin en conférence de presse, vendredi.

Rappelons que deux crues printanières ont frappé Gatineau en 2017 et 2019.

Rencontres avec les citoyens

  • Dans le secteur d'Aylmer : le 25 novembre, de 19 h à 21 h, au centre communautaire Ernest-Lattion, situé au 30, rue Court
  • Dans le secteur de Masson-Angers : le 27 novembre, de 19 h à 21 h, au centre de services de Masson-Angers, situé au 57, chemin de Montréal Est
  • Dans le secteur de Gatineau :

- Pour les citoyens du quartier de la rue Hurtubise : le 3 décembre, de 19 h à 21 h, à la polyvalente Le Carrefour, située au 50, chemin de la Savane

- Pour les citoyens des quartiers du Vieux-Gatineau, de la Pointe-Gatineau et de la rue Cartier : le 4 décembre, de 19 h à 21 h, à la polyvalente Le Carrefour située au 50, chemin de la Savane.

Indépendamment de ces rencontres, les sinistrés peuvent aussi faire part de leur remarque en envoyant un courriel avant le 15 décembre à l'adresse verificationzis@gatineau.ca.

Mise en place d'un comité consultatif

À la suite de l'examen des propositions des sinistrés, un comité consultatif aura pour mission de faire des recommandations sur les thèmes suivants : la cartographie des risques associés aux inondations et la vulnérabilité des éléments exposés aux risques, les actions visant à diminuer l'exposition au risque, la réalisation de travaux et de mesures de protection ainsi que les critères pour l'évaluation des mesures de protection.

Le maire Pedneaud-Jobin souhaite ainsi que ce comité puisse guider la Ville et les citoyens dans les choix pour l'avenir, rappelant aussi que la cohérence entre ce qui va se passer dans chacune des villes doit être assurée par un cadre légal déterminé par Québec.

Parce qu'on va avoir une connaissance assez fine appuyée sur la science et sur des contributions d'experts, on va être capable de dire : "Ce que vous proposez, on ne pense pas que cela correspond à la réalité sur le terrain, chez nous", a-t-il assuré.

Notre objectif est d'assumer du leadership et d'être à l'avant des dossiers

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Éthicien, président d'Ethikos et sommité internationale en matière d'éthique, René Villemure présidera le comité. Cinq autres experts en feront partie.

La première rencontre du comité est fixée début décembre.

Par ailleurs, la Ville travaille à la mise à jour d'une cartographie des zones à risque d'inondation sur le territoire de l'Outaouais qui devrait être présentée au printemps 2020. Donc des mesures concrètes ne seront pas implantées avant le printemps prochain, saison propice aux inondations.

Ni les travaux du gouvernement du Québec ni les nôtres seraient avancés pour le printemps prochain, a reconnu le maire de Gatineau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale