•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Barnabé forcée de refaire ses devoirs

Camions de la Municipalité de Saint-Barnabé.

La Municipalité de Saint-Barnabé doit refaire son appel d'offres pour le contrat de déneigement.

Photo : Radio-Canada

Claudie Simard

La Municipalité de Saint-Barnabé devra recommencer son processus pour l'embauche d’un déneigeur pour cet hiver. Cette décision du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, a fait bondir le maire.

Dans une lettre qu’il a reçue jeudi après-midi, le maire de Saint-Barnabé, Michel Lemay, a appris que le ministère ajoutait des contraintes pour encadrer la Municipalité dans l’octroi d’un nouveau contrat de déneigement.

Il lui faudra trouver trois soumissionnaires et non deux. De plus, le Ministère indique que le contrat devra être d’une durée d’un an seulement et non de deux ans, tel que le stipulait le contrat actuel.

Avec ces conditions, le maire Michel Lemay estime que c'est une mission impossible, qu'aucun entrepreneur n'acceptera un contrat de si courte durée, surtout que l'hiver risque d'être déjà bien amorcé au moment de signer.

C’est n’importe quoi.

Michel Lemay, maire de la municipalité de Saint-Barnabé
Le visage du maire en entrevue.

Le maire de Saint-Barnabé, Michel Lemay, a reçu la réponse du ministère des Affaires municipales durant l'entrevue qu'il accordait à Radio-Canada.

Photo : Radio-Canada

Le maire a l'intention de contester la décision du ministère des Affaires municipales. On a déjà un procureur au dossier, indique-t-il.

Sans contrat, la Municipalité doit payer un déneigeur au taux horaire, ce qui coûte plus cher, souligne le maire.

Le député caquiste de Maskinongé, Simon Allaire, affirme que le ministère a raison de demander trois soumissions.Il soutient que le processus pour l’appel d’offres n’a pas été fait selon les règles.

Le maire demande une enquête

La façon dont le contrat de déneigement a été octroyé a été critiquée par des conseillers. C’est pourquoi le maire de Saint-Barnabé demande une enquête sur sa propre administration.

Michel Lemay a envoyé une demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation dans laquelle il revient sur le fait que des conseillers affirment que toutes les informations ne leur ont pas été communiquées pour choisir adéquatement une entreprise de déneigement.

Il écrit qu'il demande une enquête afin de lever toute ambiguïté à l'égard du traitement de ce dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale