•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pénurie de médecins s'invite dans les débats parlementaires à l'Î.-P.-É.

Des infirmières et des infirmiers dans un corridor d'hôpital.

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard songe à augmenter le nombre de médecins résidents en provenance des universités de l'Atlantique.

Photo : iStock / Photographerlondon

François Pierre Dufault

La liste d'attente pour avoir un médecin de famille continue de s'allonger à l'Île-du-Prince-Édouard. Le gouvernement dit qu'il prend la situation en main, mais l'opposition n'est pas convaincue.

La pénurie de médecins était le sujet de prédilection de James Aylward lorsqu'il se trouvait dans l'opposition à l'Assemblée législative. Le ministre de la Santé et du Mieux-être doit maintenant répondre à des questions très semblables à celles qu'il posait à l'ancien gouvernement libéral il y a un an à peine.

La liste d'attente pour avoir un médecin de famille à l'Île-du-Prince-Édouard compte à présent plus de 15 000 noms, soit 10 % de la population insulaire. C'est plus qu'au lendemain des dernières élections provinciales, il y a six mois.

Le ministre James Aylward se veut toutefois rassurant. Il a présenté à l'Assemblée législative, jeudi, un document de six pages qui résume sa stratégie pour mettre fin à la pénurie qui dure depuis plusieurs années.

Le gouvernement s'est engagé à s'assurer que tous les Insulaires aient accès à des soins de santé primaires.

James Aylward, ministre de la Santé et du Mieux-être de l'Île-du-Prince-Édouard

Le gouvernement progressiste-conservateur à Charlottetown songe à augmenter le nombre de médecins résidents en provenance des universités Dalhousie et Memorial, notamment.

Mais ce n'est pas suffisant, aux yeux de l'opposition.

Le chef du Parti vert, Peter Bevan-Baker, estime que c'est tout le système de recrutement des médecins qui est à revoir. Le processus de recrutement actuel a été décrit par les médecins à qui j'ai parlé comme étant fragmenté et cloisonné, a-t-il insisté lors de la période de questions à l'Assemblée législative, jeudi.

Le député libéral Hal Perry demande au gouvernement de s'attaquer au recrutement et à la rétention de médecins dans les régions rurales, où la pénurie est plus aiguë encore. L'élu de la région de Tignish rappelle que le seul médecin de famille de sa communauté a récemment pris sa retraite et qu'il continue à voir des patients par Internet en attendant son remplaçant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale