•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de loi pour protéger l'intégralité de l’île d’Anticosti

La neige et la banquise près de la côte de l'île d'Anticosti.

Une bande de 1 km faisant tout le tour de l'île serait ajoutée au territoire protégé de toutes activités industrielles si le projet de loi est adopté (photo de mars 2019, crédit : Martin Toulgoat)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec souhaite protéger l'intégralité de l'île d'Anticosti. Un nouveau statut d'aire protégée d'utilisation durable sera créé en modifiant la loi sur la conservation du patrimoine naturel. Une bonne nouvelle pour la candidature de l’île d’Anticosti à l’UNESCO pense le maire de l’île, John Pineault.

Le projet de loi 46 a été déposé jeudi matin par le ministre de l'Environnement, Benoit Charette. S'il est adopté, un nouveau statut d'aire protégée d'utilisation durable sera créé. Ce statut vise à harmoniser certaines activités économiques durables, le développement social et la protection de la biodiversité.

Ce degré de protection confirme, une fois de plus, que l'exploitation gazière et pétrolière serait interdite sur l'île d'Anticosti. Le ministre de l'Environnement précise que des activités comme la chasse et l'exploitation forestières seraient toujours permises. [À] Anticosti, il y a déjà 22 % du territoire de protégés de façon très stricte. On va ajouter un kilomètre au pourtour de l'île qui sera aussi protégé de façon très stricte. Pour ce qui est de la foresterie, elle pourra se faire dans une certaine mesure, dans un concept d'utilisation durable, explique le ministre.

L’ajout d’une bande d’un kilomètre qui fait le tour du littoral de l’île porterait ce 22 % d’aire protégée de toute activité industrielle à 32 %, explique le maire de la municipalité de L'Île-d’Anticosti, John Pineault.

Je suis très très content de l’annonce d’aujourd’hui.

John Pineault, maire de la municipalité de L'Île-d’Anticosti

Des démarches sont en cours depuis quatre ans pour faire inscrire l'île au patrimoine mondial de l'UNESCO.Au mois d’octobre, M.Pineault était sorti dans les médias pour dénoncer le rejet de son plan de protection de l'environnement par le gouvernement du Québec.

De nombreuses discussions ont eu lieu depuis entre la Municipalité et le gouvernement Legault. On est allé à Québec plusieurs fois. On a expliqué c’est quoi le dossier de l’UNESCO, c’est quoi qu’il fallait qu’on protège. Qu’on ne veut pas [changer] Anticosti dans un grand parc où l’on ne pourra plus rien faire. On veut devenir patrimoine mondial de l’UNESCO, mais on va continuer à avoir des pourvoyeurs et il va continuer à y avoir de la chasse et de la pêche et à ce moment-là il a commencé à y avoir un dialogue, explique le maire.

Une rencontre est prévue le 28 novembre à Port-Menier avec des représentants de sept ministères différents. Le projet de loi sera analysé et discuté durant cette rencontre.

Un projet de loi qui touche l’ensemble du Québec

Les modifications proposées à la Loi sur la conservation du patrimoine naturel ne concernent pas seulement l'île d'Anticosti. Ce projet de loi vise à simplifier le processus de désignation d'aires protégées. Le gouvernement espère réussir à protéger 17 % du territoire de la province avant la fin de l'année 2020. C'est la cible que Québec s'était fixée en 2010. Seulement 10 % du territoire est protégé à ce jour.

Nature Québec, organisation vouée à la conservation de l'environnement, a accueilli positivement le projet de loi déposé jeudi. Par voie de communiqué, l'organisme à but non lucratif affirme que la création d'une nouvelle catégorie d'aires protégées aidera à la conservation de vastes territoires tout en favorisant l'utilisation durable des ressources renouvelables.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Politique provinciale