•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple de Regina aide à réunir des réfugiés syriens en mémoire de son fils

Fatema Abosalooa est réunie avec son plus jeune fils, Abdulnaser Alkhatib, après avoir été séparés pendant presque quatre ans.

Photo : Bonnie Allen/CBC

Radio-Canada

La famille d’un Réginois mort lors d’un voyage au Japon avait décidé d'honorer sa mémoire d’une façon spéciale. Au lieu d’utiliser les fonds amassés pour ramener le corps de leur fils, les Campbell avaient plutôt décidé d'utiliser l’argent pour parrainer une famille de réfugiés syriens. Celle-ci a finalement été réunie mercredi.

La famille de Jeremy Campbell a amassé 23 453 $ grâce à une campagne de financement sur GoFundMe. Cet argent a permis à Abdulnaser Alkhatib, un réfugié syrien de 32 ans, de revoir sa famille. Le reste des frais ont été couverts par le Comité luthérien pour les réfugiés de Regina.

Les Campbell ont assisté à la réunion de la famille syrienne à l’aéroport de Regina mercredi. Ils ont ressenti à la fois de la joie et de la tristesse.

Je sais que mon frère serait fier de nous, a dit Stephanie Campbell. Je suis contente que cette famille soit maintenant réunie. Même si je n'ai plus mon plus jeune frère, c'est un moment significatif.

Une femme tient une photo de trois personnes entre ses mains.

Stéphanie Campbell tient une photo d'elle avec ses deux frères, Jeremy, à gauche, mort en juillet 2018, et Zach.

Photo : Mattew Howard/CBC

Réunis après quatre ans

Dans la zone d'arrivée de l'aéroport de Regina, Abdulnaser Alkhatib s'est précipité dans les bras de sa mère, Fatema Abosalooa. Cette dernière n’avait pas vu son plus jeune fils depuis presque quatre ans.

Une homme et une femme sur un sofa.

Qussai Alkhatib et sa mère, Fatema Abosalooa, se sont installés à Regina comme réfugiés en 2016. Ils attendent l'arrivée de son plus jeune fils de la famille, Abdulnaser.

Photo : Mattew Howard/CBC

En 2013, la guerre civile syrienne a forcé la famille Alkhatib à fuir son domicile dans le sud de la province de Daraa. Elle a traversé la frontière jordanienne et ses membres se sont ensuite dispersés, s'installant dans le camp de réfugiés de Zaatari ou cherchant du travail dans différentes villes.

Abdulnaser, sa femme et ses deux enfants avaient été forcés de rester en Jordanie en 2016, alors que plusieurs membres de leur famille avaient réussi à s’établir à Regina à titre de réfugiés parrainés par le gouvernement.

Il a maintenant retrouvé sa mère, ses deux sœurs, ses deux frères, leurs conjoints et leurs enfants.

L’héritage de Jeremy

L'argent utilisé pour rapatrier Abdulnaser Alkhatib devait à l'origine servir à rapatrier le corps de Jeremy Campbell à Regina.

L'homme de 25 ans à l’esprit aventurier est mort en juillet 2018, alors qu’il se rendait à une source thermale dans le nord du Japon. Il a glissé, s’est cogné la tête et s’est noyé.

Un homme avec des lunettes fumées. On voit derrière lui un plan d'eau.

Jeremy Campbell est mort dans une source thermale en juillet 2018, au Japon.

Photo : Facebook : @zachcampbell

Des amis de la famille Campbell avaient alors offert de recueillir des fonds pour rapatrier le corps de Jeremy au Canada, mais la famille a préféré utiliser cet argent pour parrainer une famille de réfugiés syriens.

Pour le frère et la soeur aînés de Jeremy, réunir cette famille syrienne et leur donner la chance d’avoir une nouvelle vie était la meilleure façon de rendre hommage à leur frère.

Mon frère adorait voyager. Il se souciait vraiment des gens. Peu importe d’où ils venaient ou ce qu'ils avaient fait, il voulait connaître leur histoire.

Stephanie Campbell, soeur de Jeremy

Merci à tous ceux qui ont aidé à faire de ce projet une réalité en l'honneur de mon frère. C'est vraiment très important pour ma famille. Je sais que Jeremy serait très heureux de savoir que quelque chose de si positif est ressorti de sa mort tragique et que son enthousiasme pour la vie et sa positivité vont continuer à vivre, a mentionné Zach Campell sur Facebook.

Avec les informations de Bonnie Allen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Engagement communautaire