•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Île-du-Prince-Édouard veut interdire les thérapies de conversion

Le drapeau arc-en-ciel, emblème de la lutte pour les droits LGBTQ.

Des groupes militants LGBTQ+ avaient demandé à la province d'interdire les thérapies de conversion.

Photo : iStock photo

Radio-Canada

Un projet de loi visant à bannir les thérapies de conversion pour les personnes mineures et à interdire l’utilisation de fonds publics à cette fin a été adopté en deuxième lecture, mercredi, à l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard.

Les discussions ont débuté en 2018 lorsque le chef des verts, Peter Bevan-Baker, a déposé une motion visant à interdire les thérapies de conversion. La motion avait été adoptée à l’unanimité, mais n’avait aucune incidence juridique.

Les thérapies de conversion ou thérapies de réorientation sexuelle sont des interventions psychologiques ou spirituelles censées changer l'orientation sexuelle ou l'identité de genre d'une personne, que ce soit par le biais d'une thérapie par la parole, de médicaments ou d'une combinaison des deux.

Un projet visant à modifier plusieurs lois liées à la santé et incluant l'interdiction des thérapies de conversion a été proposé par le ministre de la Santé, James Aylward. Bevan-Baker s'en est dit satisfait.

Plutôt que d'avoir deux projets de loi en chantier, nous avons travaillé en collaboration, a déclaré M. Bevan-Baker. Il a aussi remercié le ministre de la Santé d'avoir été proactif dans ce dossier.

Il n’y a rien qui indique que des thérapies de conversion soient présentement pratiquées à l’Île-du-Prince-Édouard, mais des groupes militants LGBTQ+ avaient tout de même demandé une interdiction provinciale.

Les provinces de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse et du Manitoba interdisent déjà cette pratique.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Communauté LGBTQ+