•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Manitoba, des cours gratuits pour apprendre les bases de l’informatique

Des participants dans une classe avec chacun un ordinateur et écoutant la formatrice.

Le Canada est à l'avant-dernier rang des pays du G7 en ce qui concerne les aptitudes technologiques de la population, selon l'Indice de développement des technologies de l'information et de la communication.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

Mohamed-Amin Kehel

L’organisme TechManitoba lance un programme de cours gratuits pour permettre aux catégories sous-représentées de la province d’apprendre les bases de l’informatique.

Ces leçons sont offertes dans tout le Manitoba, de Brandon à Thompson en passant par Le Pas. Mais, pour la communauté francophone, elles se limitent pour le moment à Winnipeg et à ses alentours en partenariat avec l’organisme Pluri-elles.

Margaux Miller, la directrice du programme, baptisé DigitALL, a pour objectif d’éviter qu’une partie de la population ne reste en arrière en matière d’utilisation de la technologie. Toutes sortes de tâches peuvent sembler faciles, mais elles nécessitent d’aller en ligne, dit-elle à titre d'exemple.

i

Margaux Miller souriante devant un grand écran.

Margaux Miller est responsable du programme DigitALL au sein de TechManitoba.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

Ces jours-ci, l’économie est vraiment numérique. C’est en ligne, c’est sur l’ordinateur. Le futur de notre économie se fera en ligne.

Margaux Miller, directrice de formation à TechManitoba

À l’heure du numérique et de l’Internet mondial, il s’agit aussi de donner confiance à ces personnes qui évoluent dans un environnement où la technologie est omniprésente.

Une population diverse

À Winnipeg, une partie des cours a lieu dans une salle de formation de Fort Garry Place. Devant un public attentif, Lucille Miller explique les bases d’Excel. Cette formatrice informatique à la retraite a donné des cours pendant 33 ans et dit y prendre toujours autant de plaisir.

Lucille Miller donnant des explications à un des participants.

Pour Lucille Miller, cette expérience est très enrichissante et lui permet de mettre à profit ses 33 ans d'expérience.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

Ça me donne beaucoup de plaisir quand les gens me remercient pour le cours et qu’ils veulent continuer d’apprendre.

Lucille Miller, formatrice

Felipe, un Colombien venu assister au cours, espère devenir plus efficace avec Excel pour mieux l’utiliser dans la vie de tous les jours et dans son travail.

À côté de lui, Anna n’a, elle, aucune connaissance de ce logiciel. Cette Mexicaine est installée depuis cinq ans à Winnipeg et travaille en cuisine, mais elle s’est rendu compte qu’apprendre les bases de l’informatique pourrait l’aider dans sa vie de tous les jours.

S’adapter à des publics différents est ainsi l’une des plus grandes difficultés de ce programme, selon Lucille Miller. Avec les personnes âgées, la formatrice doit avoir beaucoup de patience, car elles ont peur d’utiliser un ordinateur. À l’opposé, avec de nouveaux immigrants comme Felipe et Anne, qui ont déjà l’habitude d’utiliser un téléphone intelligent, son approche est différente. Avec ces personnes, Lucille se concentre plus sur l’utilisation technique des logiciels pour les manipuler à des fins professionnelles.

La gratuité, atout et désavantage

L’une des principales caractéristiques de DigitAll est d’offrir gratuitement ces formations en informatique.

Avec l’aide du gouvernement fédéral, TechManitoba a obtenu les financements pour pouvoir faire fonctionner le programme pendant trois ans. Une véritable chance, selon Margaux Miller et Lucille Miller, car ces formations attirent un public qui n’aurait pas forcément les moyens de payer un organisme privé.

Cependant, Lucille Miller regrette que la gratuité de ces cours influe sur le sérieux des participants. Pour la formatrice, cet atout est aussi un désavantage, car les participants se sentent moins investis et pourraient être tentés de ne pas assister au cours à la moindre excuse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Technologies et médias