•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d'accent dans les noms sur les cartes Santé en Ontario avant 2022

Un dessin illustrant un permis de conduire et une carte santé de l'Ontario au nom de Rémi Lagacé. Les accents sont ajoutés au crayon.

.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Charlotte Mondoux-Fournier

L’Ontario veut mettre à jour ses systèmes permettant l’enregistrement de caractères français sur ses cartes d’identité. La province croit pouvoir ajouter les accents et les cédilles aux permis de conduire dès le printemps 2020, mais n’entend pas explorer cette option avant 2022 en ce qui a trait aux cartes Santé.

[Le nouveau système d’immatriculation et de délivrance de permis] sera développé pour prendre en charge les programmes liés à la conduite automobile et permettra d’utiliser pleinement les caractères français sur les permis de conduire. Ces changements devraient être mis en œuvre d’ici le printemps 2020, affirme un porte-parole du ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs dans une déclaration écrite.

La marche à suivre sera toutefois différente pour la carte Santé de l’Ontario, précise le porte-parole.

L’inclusion d’accents français sera évaluée dans le cadre du prochain processus d'approvisionnement pour les cartes Santé en février 2022, lit-on dans la même déclaration.

Christian Prémont, de London, déplore le fait que le gouvernement s'engage seulement à évaluer l'ajout des accents sur les cartes Santé.

Je ne comprends pas ce qu'ils ont à évaluer dans l'idée de juste écrire le nom des citoyens comme il le faut, affirme-t-il.

Depuis qu'il a emménagé en Ontario, il a porté plainte deux fois auprès du commissaire aux services en français pour conserver l'accent aigu dans son nom de famille sur ses nouvelles pièces d'identité.

Pour moi, c'est une question de respect de base [...] On a le droit d'être appelés par notre nom et d'avoir notre nom écrit correctement sur une pièce d'identité du gouvernement.

Christian Prémont

La députée néo-démocrate France Gélinas y voit un manque de volonté politique.

France Gélinas répond aux questions des journalistes de Radio-Canada.

La députée néo-démocrate France Gélinas milite depuis plusieurs années pour l'ajout d'accents et de cédilles au système informatique de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada / Matéo Garcia-Tremblay

On est en 2019, on est en Ontario, et l'on parle de système informatique. Je crois qu’on est capables de faire mieux que ça, déclare-t-elle.

C'est un manque de respect envers tous les francophones de la province et même les non-francophones qui ont des noms francophones.

France Gélinas, députée néo-démocrate de Nickel Belt

La députée fait circuler une pétition demandant au gouvernement ontarien que les accents français soient inclus sur toutes les cartes d’identité qu’il délivre.

Selon elle, plusieurs signataires éprouvent des problèmes bureaucratiques, car leur nom est écrit différemment sur les documents fédéraux, comme les passeports où figurent les accents, et leurs cartes d'identité provinciales sans accents.

Je vais continuer de présenter des pétitions et de talonner les ministres pour m’assurer que ça se fasse, affirme-t-elle.

Même si elle espère voir des permis de conduire avec des accents au printemps 2020, cette dernière fait preuve d’un optimisme prudent : Je vais le croire quand je vais le voir! C’est un dossier sur lequel je travaille depuis des années. Il y en a eu des mises à jour au système… et ça ne s’est jamais fait.

Dans le passé, les libéraux s'étaient engagés à moderniser le système informatique de Service Ontario pour y inclure l'ajout d'accents et de cédilles, mais cette promesse ne s'est pas concrétisée.

Cette fois-ci, je ne veux pas manquer mon coup. Je veux que le gouvernement en entende tellement parler que tous les gens dans tous les ministères vont être au courant, conclut France Gélinas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Politique provinciale