•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux olympiques à Calgary : un an après la mort du projet

Une jeune fille apprend à patiner à la Place olympique de Calgary.

Le projet des Jeux olympiques à Calgary en 2026 a pris fin le 13 novembre 2018 après qu'une majorité de Calgariens aient voté contre dans un référendum.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Il y a un an, les Calgariens étaient appelés à voter sur le projet d’accueillir les Jeux olympiques en 2026. Une majorité s’était alors prononcée contre l’idée. En rétrospective, était-ce la bonne décision? Bilan avec quelques acteurs du dossier.

Le camp du non a poussé un long soupir de soulagement le soir du mardi 13 novembre 2018.Environ 56 % des Calgariens avaient voté contre l’idée d’accueillir les Jeux olympiques en 2026 forçant du même coup la fermeture du dossier.

Un an plus tard, le sentiment du groupe opposé au projet n’a pas changé. Le conseiller municipal Sean Chu pense encore que Calgary a évité le pire en rejetant un projet estimé à 5,3 milliards de dollars.

Vue sur un groupe de personne qui brandit une affiche sur laquelle il est écrit: votez non aujourd'hui.

Il y a un an, le camp du non applaudissait le résultat du référendum.

Photo : Dave Gilson

« Calgary vit une situation financière vraiment difficile. Je suis vraiment content que les Calgariens aient dit non aux Jeux olympiques. Sinon, nous aurions eu encore plus de problèmes », dit l’élu.

Selon Erin Waite, la représentante du No Calgary Olympics, beaucoup de Calgariens autrefois en faveur du projet lui disent être finalement heureux du résultat.

« On voit avec le dernier budget que le gouvernement provincial n’aurait probablement pas tenu son engagement financier », fait-elle aussi remarquer après les récentes réductions de dépenses annoncées en Alberta.

Selon l’entente conclue entre les trois paliers de gouvernement pour l'accueil des jeux, le gouvernement provincial était prêt à investir la somme de 700 millions de dollars à l’automne 2018.

L’impact positif des jeux

À l’inverse, le groupe Yes Calgary continue de croire que l’accueil des jeux en 2026 est une occasion ratée pour attirer des talents dans la métropole et avoir une plus grande visibilité sur la scène internationale.

De plus, avec le sentiment d’aliénation de plus en plus fort dans l’Ouest et le discours actuel sur l’indépendance de l’Alberta, Jason Ribeiro, responsable du camp du « oui », pense que le projet aurait été une façon de rassembler les Canadiens.

Il constate lui aussi que l’Alberta fait face à des défis économiques importants. Mais d’après lui, il faut des occasions comme les Jeux pour attirer des investisseurs et générer des revenus.

« On doit prioriser les dépenses, sans pour autant refuser les occasions qui favorisent les investissements dans la métropole », juge Jason Ribeiro.

Les espoirs des athlètes

Même un an après la défaite, certains athlètes jugent que leur rêve d’accueillir une deuxième fois les Jeux Olympiques à Calgary est encore possible.

« J’ai complètement espoir pour Calgary et les citoyens. [Ils auront] une autre chance », confie Christina Smith, bobeuse olympique.

Selon elle, il faut toutefois en discuter dès maintenant pour éviter que l’histoire ne se répète.

De son côté, le camp du « non » ne ferme pas complètement la porte à l’idée d’en discuter de nouveau dans le futur. À condition que cela n’implique pas l’argent des contribuables.

« J’aimerais voir un grand événement international ici à Calgary », confie Erin Waite. Mais il faudrait que ce soit entièrement financé par des groupes du secteur privé.

Malgré les opinions divergentes dans ce dossier, tous les partis s’entendent pour dire que le référendum et la discussion publique sur l’avenir de la métropole ont été des exercices positifs pour la ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique municipale