•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Masques inadéquats : Saguenay et Dolbeau-Mistassini intentent une poursuite

Gros plan sur les mains et le casque d'un pompier.

Saguenay et Dolbeau-Mistassini intentent une poursuite.

Photo : iStock / kali9

Radio-Canada

Les villes de Saguenay et de Dolbeau-Mistassini intentent une poursuite de près de 1 million de dollars contre les entreprises qui leur ont vendu des masques de pompiers défectueux par grand froid.

Le 24 décembre 2018, six pompiers du service de sécurité incendie de la ville de Saguenay ont rapporté le gel de leur régulateur d'air comprimé lors d'un incendie. Le 24 mars dernier, cinq autres pompiers signalaient des problèmes similaires. Selon les documents déposés au tribunal par Saguenay et Dolbeau-Mistassini, une valve contrôlant l'air comprimé bloque en position ouverte, ce qui provoque une fuite incontrôlée d'air froid sur le visage des pompiers. Dans certains cas, la vision a été bloquée par le givre formé sur la visière. Dans d'autres, des morceaux de glace ont été projetés au visage et dans les yeux des pompiers.

Quatre tests effectués entre autres à l'usine de congélation du bleuet de Saint-Bruno ont confirmé les défectuosités par grand froid, même avec des équipements de remplacement proposés par les entreprises C.M.P. Mayer et 3M Canada.

Les deux villes réclament donc un remboursement des sommes investies, ce qui représente 650 000 $ pour Saguenay et 263 000 $ pour Dolbeau-Mistassini.

Les défauts de fonctionnement répertoriés mettent en péril la santé et l'intégrité des pompiers [...] Il est essentiel qu'un pompier sache le temps dont il bénéficie pour se retirer en lieu sécuritaire sans manquer d'air et que ses perceptions ne soient pas altérées.

-Extrait de la demande introductive d'instance déposée en Cour supérieure

De son côté, le président du syndicat des pompiers, Sylvain Côté, indique que la collaboration avec la Ville est excellente, mais souhaiterait obtenir de nouveaux équipements rapidement.

C'est la santé et la sécurité du travailleur, mais aussi pour la population d'avoir une intervention efficace, il faut avoir les équipements en bonne et due forme, qui répondent aux standards et tout ça, argue-t-il.

À la Ville de Saguenay, on refuse d'accorder une entrevue en raison des procédures judiciaires.

Équipements incendies C.M.P. Mayer, le fournisseur des masques, analyse tous les scénarios sans vouloir commenter davantage. Il n'a pas été possible de parler à un représentant de 3M Canada, le fabricant des masques.

D'après le reportage de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Prévention et sécurité