•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour à l'entraînement pour Patrick Lavoie et les Roughriders

Un groupe de joueurs de football des Roughriders.

Avec une victoire contre les Blue Bombers de Winnipeg, les Roughriders se qualifieraient pour la finale de la Coupe Grey, le 24 novembre prochain, à Calgary.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les Roughriders de la Saskatchewan ont repris l'entraînement, mercredi après-midi, en vue de la finale de l'Ouest qui aura lieu dimanche après-midi, au stade Mosaic de Regina. Pour la première fois depuis le début de la saison, l'équipe pourrait compter sur les services du receveur Patrick Lavoie.

À quelques jours de leur duel face aux Blue Bombers de Winnipeg, les Roughriders de la Saskatchewan ont pu compter sur le retour à l'entraînement de Patrick Lavoie.

Le receveur de 32 ans, qui joue également à la position de centre-arrière, n'a pas disputé un match cette saison en raison d'une blessure au dos subie à la fin du camp d'entraînement.

Il était heureux de remettre ses épaulettes et de fouler à nouveau le terrain.

C’est le fun d’être avec les gars et de courir des tracés. Je n’ai pas eu la chance de pratiquer cette année, donc de pouvoir parler avec mes coéquipiers et essayer de leur partager mon expérience, c’était vraiment plaisant, a mentionné le Québécois.

Patrick Lavoie.

Patrick Lavoie n'a pas joué un seul match cette saison à cause d'une blessure au dos.

Photo : Radio-Canada

Il est encore cependant trop tôt pour confirmer si l’ancien du Rouge et Or de l’Université Laval sera en mesure de jouer cette fin de semaine.

Une rééducation à Regina

La blessure qu’a subie Patrick Lavoie a été suffisamment sévère pour nécessiter une opération.

Au lieu de rentrer chez lui au Québec pour sa rééducation, comme le font plusieurs joueurs lors de longues convalescences, le vétéran qui a remporté la Coupe Grey avec le Rouge et Noir d’Ottawa en 2016 a plutôt décidé de rester à Regina.

Ce qui l’a le plus aidé à garder le moral lors de son absence a été l’arrivée de sa conjointe et de son fils dans la Ville Reine.

Ils ne sont pas arrivés directement au début de la saison, mais lorsqu’ils sont arrivés, ça a amené de la stabilité autour de moi. Ç'a fait vraiment du bien, raconte-t-il.

De plus, lors des matchs locaux, il s’est souvent retrouvé aux côtés de l'entraîneur-chef de l’équipe saskatchewanaise, Craig Dickenson, qui lui a confié quelques tâches sur les lignes de côté.

J’ai une couple de matchs derrière la cravate. Même si je ne joue pas je suis capable d’aider l’équipe. Pour l’instant, Craig veut que je lui dise ce que je vois sur le terrain, mais je n’ai pas de rôle ou de titre précis, souligne le receveur.

Un joueur de football avec un ballon entre les mains.

Lors de sa longue absence, Patrick Lavoie a essayé de partager son expérience avec ses coéquipiers.

Photo : Radio-Canada

Est-ce qu’un futur d'entraîneur pourrait l’intéresser après sa carrière comme joueur? Selon le principal intéressé, il est encore trop tôt pour en parler.

Je viens d’une famille de chasseurs et de pêcheurs. La saison de football s’entrecroise avec celles de la chasse et de la pêche. J’aimerais peut-être avoir des étés de congé. Je ne sais pas. Je pense que mes coéquipiers apprécient mon expérience et disent tous que je devrais devenir entraîneur, mais je vais voir. Je ne suis pas rendu là, précise le joueur originaire de Sainte-Flavie, au Québec.

Venger la défaite de l’année dernière

Lors des séries éliminatoires de 2018, les Blue Bombers avaient mis fin à la saison du Vert et Blanc dans un match âprement disputé au stade Mosaic. Un scénario que Patrick Lavoie et ses coéquipiers veulent à tout prix éviter cette saison.

L’année dernière, on est passé proche. On avait tout ce qu’il fallait pour gagner le match. On n’a pas joué à la hauteur de notre talent, surtout du côté offensif, on ne se le cachera pas. Cette année, il faut mettre des points sur le tableau rapidement et les forcer à jouer notre style de football, indique Patrick Lavoie.

Avec une victoire contre leurs rivaux manitobains, les Roughriders se qualifieraient pour la finale de la Coupe Grey, le 24 novembre prochain, à Calgary.

Avec les informations de Charles Lalande et Thomas Gagné

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Football