•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire d’Ottawa ouvert à l'idée de rétablir certaines lignes d’autobus

Un autobus du trajet 95 d'OC Transpo prend des passagers à l'arrêt d'autobus.

La vénérable ligne 95 a été retirée des horaires d'OC Transpo au début du mois d'octobre (archives).

Photo : Radio-Canada / Patricia Sauzède

CBC

Le maire d'Ottawa a demandé aux employés municipaux de trouver des solutions de rechange en cas de pépins sur le réseau du train léger. Jim Watson joint ainsi sa voix à celle des nombreux usagers qui ont réclamé le retour de certaines des lignes d'autobus qui ont été éliminées au début de l'automne, peu de temps après l'entrée en service de la ligne de la Confédération.

M. Watson a déclaré à CBC, mercredi, que son équipe s'affaire à trouver des options à présenter aux membres du conseil municipal pour améliorer le service et la fiabilité quant aux autobus.

Cette recherche de solutions inclut la possibilité de ramener certaines des lignes d'autobus qui transportaient les usagers de la banlieue vers le centre-ville d’Ottawa avec l'arrivée du train léger. Aucune ligne n'a été ciblée pour le moment, puisqu'il ne s'agit que d'une idée.

Après les problèmes de mardi après-midi sur la ligne de la Confédération, trois conseillers municipaux ont demandé à OC Transpo, via les médias sociaux, de rétablir le service d’autobus dans le centre-ville jusqu’à ce que le train léger soit plus fiable.

Toute bonne idée vaut la peine d'être explorée, a indiqué le maire Watson, mais il y a des défis logistiques, m'a-t-on dit, relativement au nombre requis d'autobus afin de pouvoir répondre à ça.

Une flotte insuffisante

Parmi les défis rencontrés, on compte la disponibilité des autobus. Lors de la mise en service de la ligne de la Confédération de l'O-Train, OC Transpo a retiré 180 véhicules de la route. De ce nombre, le transporteur public en a conservé 40.

La semaine dernière, M. Watson a demandé à ce que ces 40 autobus soient remis en circulation. Il faudra donc trouver d'autres véhicules si la Ville décide de rétablir d'anciennes lignes.

Le maire a demandé à ce qu’on vérifie si les 19 nouveaux autobus que la Ville envisage de mettre en circulation en 2020 pourraient être mis en service plus tôt.

Tout en essayant d’améliorer le service d'autobus, M. Watson a mentionné qu’il souhaite connaître le point de vue du personnel municipal quant aux moyens de pression à exercer sur le Groupe de transport Rideau (RTG), responsable de la construction et de l'entretien du train léger.

Par ailleurs, la ligne de la Confédération a dû faire face à encore quelques défis, mercredi. Des usagers inquiets avaient signalé une fissure dans les rails entre les stations Hurdman et St-Laurent.

C’est plutôt une soudure qui s’est rompue, selon le directeur du programme de construction ferroviaire à la Ville d'Ottawa, Michael Morgan. Les réparations auront lieu au courant de la soirée, a-t-il indiqué dans une déclaration écrite.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Transport en commun