•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier pas vers les Jeux olympiques pour l’équipe canadienne

Kia Nurse tente d'inscrire un panier lors d'un match de quart de finale contre la France lors des Jeux olympiques de Rio.

Kia Nurse et ses coéquipières amorcent le processus de qualification pour les Jeux olympiques

Photo : Getty Images / ANDREJ ISAKOVIC

Radio-Canada

L’équipe canadienne de basketball féminin amorce son parcours vers Tokyo, cette semaine, en participant à un tournoi de préqualification olympique à Edmonton.

Quatre équipes prennent part au tournoi présenté du 14 au 17 novembre. Celles qui terminent au premier et au deuxième rang verront leur parcours se poursuivre, celui des deux autres prendra fin.

Une formalité pour le Canada

Les trois matchs que disputeront les Canadiennes devraient être une formalité. Le plus récent classement de la Fédération internationale de basketball (FIBA) place les Canadiennes au quatrième rang mondial, du jamais vu. Les Portoricaines occupent le 24e, les Cubaines, le 26e rang, et les Dominicaines, le 40e.

Ces quatre équipes se retrouvaient au sein de la même poule, en compagnie du Mexique, lors de la présentation de l’AmériCup en septembre. Le Canada avait facilement remporté tous ses matchs de la ronde préliminaire avant de s’incliner en finale contre les États-Unis.

Denise Dignard, directrice de la haute performance à Basketball Canada, affirme cependant que les Canadiennes ne doivent pas prendre le tournoi à la légère. À moins d’un an des Jeux olympiques de Tokyo, il faut profiter de chaque occasion où les joueuses sont rassemblées pour explorer de nouvelles stratégies sur le terrain et pour intégrer de nouvelles joueuses.

En février, un tournoi de qualification olympique mettra aux prises les deux meilleures équipes du tournoi d’Edmonton et les deux meilleures d’un tournoi similaire, qui se déroule simultanément en Argentine.

Noël avant tout le monde

Pour prendre part au tournoi, la joueuse étoile du Canada, Kia Nurse, a dû voyager pendant plus de 26 heures. Celle qui porte les couleurs du Liberty de New York de la WNBA de mai à octobre joue, au sein d’une ligue professionnelle en Australie le reste de l’année.

Nous sommes maintenant une des équipes à battre et c’est très motivant. C’est pourquoi toutes les filles de l’équipe, peu importe où elles jouent dans le monde, font le voyage à Edmonton même si ce n’est que pour une semaine.

Il s’agira aussi d’une rare occasion où tous les membres de la famille Nurse seront réunis. Kia, son frère Darnell (qui joue pour les Oilers) et leurs parents passeront la semaine à Edmonton. Ils en profiteront pour célébrer Noël, car Kia ne reviendra pas pour la période des Fêtes.

Nouveau domicile temporaire

L’équipe nationale féminine s’est installée à Edmonton en 2013. Depuis six ans, l’équipe s’entraîne et dispute tous ses matchs locaux au Centre Saville.

Ce sera différent cette fois parce que tous les matchs du tournoi seront présentés à l'Expo Centre. C’est que le domicile des Stingers, de la Ligue canadienne de basketball élite, peut accueillir 3700 spectateurs, contre seulement 2000 au Centre Saville.

Le basketball féminin est de plus en plus populaire dans la capitale albertaine, une situation qui fait plaisir aux représentants de Basketball Canada.

Le Canada disputera son premier match jeudi soir contre Cuba. Samedi, les adversaires seront les représentantes de Porto Rico alors que dimanche, ce sera au tour de la République dominicaine de se frotter à l’équipe canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Basketball