•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Edmundston fait de grandes économies en alimentant la ville d'éclairage DEL

Une ville éclairée la nuit.

Depuis 2014, les rues dans la municipalité d’Edmundston au Nouveau-Brunswick sont éclairées par des lampes DEL.

Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

Radio-Canada

La Municipalité d’Edmundston fait des économies d’énergie et d’argent depuis qu’elle a échangé ses lumières traditionnelles contre des lampes DEL dans ses rues. Cinq ans après le début du projet, la Ville dit économiser 180 000 $ par an.

Depuis 2014, les rues dans la municipalité d’Edmundston au Nouveau-Brunswick sont éclairées par des lampes DEL. Une initiative d’Énergie Edmundston, un service créé par la Ville en 1910 pour générer une partie de sa propre énergie.

L’installation du projet a coûté environ 1,6 million de dollars. Celui-ci a débuté en 2013 et avait l’objectif de convertir peu à peu les vieux luminaires des rues en les remplaçant par des luminaires DEL, ainsi que de supprimer ceux qui étaient inutiles.

Selon le directeur d’Énergie Edmundston, Pierre Roy, cette transition a permis d’économiser 120 000 $ en énergie et de 50 000 $ à 60 000 $ en main-d’œuvre.

Pierre Roy.

Selon Pierre Roy, le directeur d’Énergie Edmundston, cette transition a permis d’économiser 120 000 $ en énergie et de 50 000 $ à 60 000 $ en main-d’œuvre.

Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

On utilise des lumières de 44 watts, puis avant c’était des lumières entre 100 et 150 watts. Ça fait à peu près 60 % d’économie. On sauve aussi 75 % sur la main-d’œuvre, détaille-t-il.

En argent, on avait un budget d’environ 80 000 $ avant 2013 qu’on mettait sur les lumières, puis là on est rendu à 15 000 $-20 000 $ par année pour la main-d’oeuvre. Ça fait que c’est beaucoup mieux.

Après leur mise en service, Énergie Edmundston a découvert que les ampoules DEL ne sont pas seulement plus économiques, mais qu'elles sont bien plus fiables que des ampoules à sodium.

Une ville éclairée la nuit.

Cinq ans après le début du projet, la ville dit économiser 180 000 $ par an.

Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

Le directeur d’Énergie Edmundston se dit heureux de cette transition. Il souligne qu’il va réinvestir le fruit de ces économies afin d’améliorer davantage le réseau.

On peut changer des poteaux peut-être plus faibles. Des lignes qui étaient dans des endroits difficiles qu’on a pu changer de place. Ça fait qu’on améliore notre réseau. On essaie d’avoir un réseau le plus fiable possible et qui peut vaincre les intempéries et les tempêtes, préconise-t-il.

Pierre Roy ajoute que si les résidents d'Edmundston avaient des doutes sur ce projet au départ, ils sont aujourd’hui fiers de leurs lumières.

Quand il y a un changement dans une municipalité, c’est sûr que ça fait une petite grogne au début, mais avec le temps, les gens apprécient, ajoute-t-il.

Énergie NB lui a emboîté le pas. La société provinciale souhaite remplacer 72 000 réverbères à vapeur de sodium contre des lampadaires DEL d’ici 20 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique municipale