•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un enfant de quatre ans mordu par un chien dans une garderie d'Orford

Gros plan sur le visage d'un enfant mordu par un chien. Des marques sont visibles au-dessus de la lèvre supérieure et sur le nez.

William Racine a été mordu mardi par un chien de la propriétaire de la garderie qu'il fréquentait.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un garçon de quatre ans a été mordu au visage par un chien mardi alors qu'il fréquentait une garderie en milieu familial subventionnée à Orford, en Estrie.

Le père de William, Jonathan Racine, a été mis au fait de la morsure uniquement lorsqu'il est allé chercher son fils, à la fin de la journée mardi.

La propriétaire du service de garde lui aurait annoncé qu'un « petit accident » s'était produit.

Vu que ça saignait encore pas mal, j'ai présumé que ça ne faisait pas si longtemps que ça que c'était arrivé. Elle a un rottweiler mélangé avec une autre race de chien qui dormait dans la cuisine. William a dû vouloir aller le flatter et le chien, en se réveillant, l'a mordu au niveau du visage à la hauteur des lèvres et du nez, explique le père.

Katherine Plante et Jonathan Racine accompagnés de leur fils William.

Katherine Plante et son conjoint, Jonathan Racine, souhaitent éviter que d'autres enfants de la garderie subissent le même sort que leur fils William.

Photo : Radio-Canada

M. Racine et sa conjointe, Katherine Plante, soutiennent que ce n'est pas la première fois que ce chien montre des signes d'agressivité.

Moi, ça m'était arrivé trois fois de me faire charger par l'animal en allant porter William à l'intérieur, ajoute Jonathan Racine.

Ma mère est allée chercher William à la garderie et le chien fonçait sur elle dans le stationnement. Elle s'est mise à crier et la propriétaire du service de garde est venue maîtriser le chien. C'est arrivé plusieurs fois et on a répété maintes et maintes fois qu'il allait arriver un accident, qu'il fallait absolument l'attacher, l'isoler, l'enfermer dans le sous-sol ou peu importe et ils ont fini par construire un enclos cet été, note Mme Plante.

Le couple souhaite empêcher que d'autres enfants subissent le même sort que son fils et se demande pourquoi le gouvernement provincial permet qu'il y ait des chiens dans les garderies en milieu familial subventionnées.

Dans un courriel acheminé en fin de journée mercredi, le ministère de la Famille indique qu'une personne responsable d’un service de garde en milieu familial (RSG) peut permettre la présence d’animaux dans ses locaux et qu'il « s’agit d’une information divulguée aux parents lorsqu’ils signent l’entente de services avec le service de garde. »

Le Ministère assure cependant qu'il suivra la situation de près.

Il n’y a aucun compromis à faire sur la santé et la sécurité des enfants, les services de garde doivent s’en assurer, ajoute-t-il dans le courriel.

La Régie de police de Memphrémagog confirme quant à elle qu'une enquête a été ouverte et que la propriétaire du chien a reçu un constat d'infraction de 500 $.

Cette dernière a refusé de nous accorder une entrevue.

Le chien responsable de la morsure a été saisi par la Société protectrice des animaux de l'Estrie et sera évalué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Animaux de compagnie