•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Économie circulaire : un immense potentiel à exploiter en Gaspésie

Un groupe de gens joignent leurs main au-dessus du symbole du dollar

L'économie collaborative a un grand rôle à jouer dans l'instauration d'une économie circulaire, selon Guillaume Lavoie.

Photo : Getty Images / Cecilie_Arcurs

Isabelle Larose

Quelque 80 personnes étaient réunies à Caplan, mercredi, dans le cadre du premier Rendez-vous régional de l’économie circulaire Gaspésie.

La rencontre a mis en lumière des pratiques innovantes qui permettent de réduire les déchets et d’optimiser l'utilisation des ressources, dans le but d’inspirer les acteurs régionaux et de permettre leur réseautage.

Les différents conférenciers présents lors de l’événement ont décrit l’économie circulaire comme une voie d’avenir, autant des points de vue environnemental, économique que social.

« L’économie circulaire est un système de production, d’échange et de consommation visant à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique circulaire, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités. »

Source : Pôle québécois de concertation sur l’économie circulaire

Un panel réunissant des entrepreneurs gaspésiens a permis d’en apprendre davantage sur les avancées régionales dans le domaine de l’économie circulaire.

Trois personnes assises sur des tabourets lors d'un panel de discussion.

Serge Boulanger de La Ruelle Fourrure, Sébastien Valade de la Microbrasserie Le Naufrageur et Magalie Pouliot d'Exploitation Jaffa ont exposé comment leur entreprise ont mis en place des initiatives d'économie circulaire.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

La directrice générale d’Exploitation Jaffa, Magalie Pouliot, a expliqué les efforts déployés par son entreprise de gestion de matières résiduelles dans le but de créer un produit commercial à partir de déchets de construction, plus particulièrement le bois contaminé.

On va faire des copeaux de bois, précise Mme Pouliot, et, par un traitement, on vient encapsuler les contaminants qui se trouvent à l’intérieur du bois, ce qui permet de changer ses propriétés et de le réintégrer dans un nouveau produit. L’objectif ultime c’est de fabriquer des panneaux avec des composites de bois et de ciment.

Souvent citée comme une entreprise pionnière de l’économie circulaire en Gaspésie, la microbrasserie Le Naufrageur réutilise le moût de fraises, qui résulte de la fabrication des alcools de la ferme Bourdages de Saint-Siméon, pour fabriquer une bière.

La microbrasserie Le Naufrageur à Carleton-sur-Mer

La microbrasserie Le Naufrageur à Carleton-sur-Mer

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

La microbrasserie fournit également de la drêche, les résidus du brassage des céréales, à des agriculteurs qui s’en servent pour nourrir leurs aliments, et à la boulangerie La Mie Véritable qui l'incorpore dans certains pains afin de les rendre plus nutritifs.

Le bilan de Synergie Gaspésie

Le premier Rendez-vous régional de l’économie circulaire Gaspésie a aussi été l'occasion de dresser le bilan du projet pilote Synergie Gaspésie, mis en place en 2016, dans le but de favoriser la symbiose industrielle, soit le maillage et les échanges entre entreprises.

Quelque 70 entreprises ont pris part au projet qui a permis la création de 21 échanges de différentes ressources.

Ça a permis de mettre en contacts des entreprises parce que c'est bien rare qu'elles s'assoient ensemble pour jaser de ce qu'elles ont dans leurs conteneurs à déchets, explique l'agente de développement au Centre d'initiation à la recherche et au développement durable (CIRADD), Corinne Pedneault.

L’initiative a permis d’éviter l’émission de 27 tonnes de gaz à effet de serre. De plus, 809 tonnes de matières n’ont pas été enfouies ou créées.

Une deuxième phase du projet sera bientôt lancée et coordonnée par le Conseil régional en environnement Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Économie