•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

20 nouvelles caméras reliées aux feux rouges à Ottawa d'ici la fin de 2020

Une caméra de surveillance de la circulation routière.

Un appareil photo similaire à ceux qui seront installés à Ottawa (archives).

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

La Ville d'Ottawa aura encore davantage à l’œil les automobilistes qui ne respectent pas les feux de circulation. D'ici la fin de 2020, la Municipalité installera 20 nouvelles caméras reliées aux feux rouges.

Dans un premier temps, six caméras seront installées d'ici la fin de 2019 à des intersections jugées prioritaires. L'intersection de la rue Bank et du chemin Hunt Club, dans le sud de la ville, et le coin des rues Catherine et O'Connor sont visés par cette première phase.

Des caméras reliées aux feux rouges s'y trouvent déjà, mais selon la Ville d'Ottawa, l'ajout de nouveaux appareils permettra de couvrir un autre angle d’approche. Ces coins de rue sont encore fréquemment le théâtre de collisions.

Emplacements des caméras pour la phase 1 :

  • rue Bank et chemin Hunt Club
  • rue Besserer et avenue King Edward
  • avenue Carling et chemin Iroquois
  • rue Catherine et rue O’Connor
  • chemin Russell et boulevard St-Laurent
  • chemin Walkley et promenade Don Reid

Dans la deuxième phase, 14 autres caméras seront installées avant la fin de l'an prochain. Le choix des intersections visées n'a pas encore été arrêté.

L'ajout de ces 20 nouveaux appareils portera à 74 le nombre de caméras reliées aux feux rouges sur le territoire de la Ville d'Ottawa.

Il a été prouvé que la présence d’appareils photo à des intersections ciblées permet de réduire le nombre de collisions à angle droit à haute vitesse ainsi que les blessures associées au non-respect des feux rouges, a indiqué le directeur général des transports de la Municipalité, John Manconi, dans une note de service.

Ces accidents sont généralement plus graves que les autres, car les collisions à angle droit, par leur nature, sont souvent à l’origine du plus grand nombre de blessures graves, a-t-il souligné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale