•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

14 000 $ en moins pour entretenir la cathédrale Saint-Germain

Vue d'ensemble de la nef et du choeur de la cathédrale, avec l'orgue au fond. On distingue nettement la voûte principale (haut-vaisseau), d'une hauteur 28 mètres, et les voûtes latérales (collatéraux), hautes de 18 mètres.

La cathédrale Saint-Germain est fermée depuis près de cinq ans. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Denis Castonguay

Julie Tremblay

Une autre tuile s'abat sur la Fabrique Saint-Germain, qui gère la cathédrale de Rimouski.

La Fabrique a récemment perdu sa licence de la Régie des alcools, des jeux et des courses qui lui permettait d'obtenir une part des profits réalisés lors de soirées de bingo organisées à Rimouski.

Selon le marguillier Jean-Charles Lechasseur, l'absence de président a empêché la Fabrique Saint-Germain de payer les droits rattachés à cette licence, qui a donc été révoquée.

Jean-Charles Lechasseur est le nouveau marguillier de Saint-Robert-de-Rimouski. Il fait également partie du comité Cathédrale 2016.

Le marguillier Jean-Charles Lechasseur (Archives)

Photo : Radio-Canada

Cette situation entraîne une perte de revenus d'environ 14 000 $ annuellement pour la Fabrique, affirme le marguillier.

L'exploitation des bingos était justement dévolue à trouver des sommes d'argent pour nous venir en aide pour chauffer le bâtiment de la cathédrale.

Jean-Charles Lechasseur, marguillier de la Fabrique Saint-Germain

M. Lechasseur estime qu'à moyen long terme, cette situation pourrait compromettre le chauffage de la cathédrale, qui est fermée au public depuis bientôt cinq ans.

Des procédures judiciaires sont toujours en cours entre l'Archevêché de Rimouski et la Fabrique Saint-Germain concernant la gestion du bâtiment. Les parties doivent se rencontrer au cours des prochaines semaines pour tenter de conclure un règlement à l'amiable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Société