•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un motoneigiste secouru après avoir défoncé la glace sur le lac Turgeon

Un motoneige sur le lac Saint-Jean.

Il est encore trop tôt pour s'aventurer sur les lacs, malgré l'arrivée hâtive de la neige et du froid. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Alexia Martel-Desjardins

Airmédic et la Sûreté du Québec ont secouru lundi après-midi un homme qui avait défoncé la glace avec sa motoneige alors qu’il circulait sur le lac Turgeon, en Abitibi-Ouest.

L'homme, âgé de 71 ans, a réussi à monter debout sur sa motoneige et à appeler sa conjointe, qui est entrée en contact avec Airmédic.

Les équipes d'Airmédic, les policiers de la Sûreté du Québec ainsi que les services ambulanciers et les pompiers ont collaboré pour effectuer le sauvetage.

Ils ont extirpé l'homme des eaux en le hissant à l’intérieur d’un hélicoptère qui survolait le lac à basse altitude, car il n’y avait aucune possibilité d’atterrir sur la glace.

L'homme était attendu par des ambulanciers sur le quai de Val-Saint-Gilles et n'a subi aucune blessure grave.

Prudence durant l'automne

Serge Marquis, président du Club motoneige Abitibi-Ouest, indique que les sentiers ne sont pas encore ouverts et invite les gens à être vigilants malgré le froid plus hâtif cette année, surtout près des points d'eau.

Là, c'est sûr que dame Nature nous donne un petit sursaut présentement. Ça reste que les glaces ne sont pas correctes encore pour passer les surfaceuses. Les ponts de glace ne sont pas réalisés, ce qui fait que c'est tôt, c'est très dangereux à ce temps-ci de l'année parce que la glace n'est pas tellement épaisse, alors redoublez de prudence pour éviter des mauvaises surprises.

Des motoneigistes.

Malgré l'arrivée hâtive du froid et de la neige, la saison de la motoneige est encore loin d'être commencée. (archives)

Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

Serge Marquis ajoute que les sentiers devraient être ouverts dans les premières semaines de décembre.

C'est sûr que ça met une frénésie dans l'air, dit M. Marquis en parlant de la température froide, mais normalement, c'est aux alentours du 15 décembre que ça ouvre. On sort les équipements à partir du 1er décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Accidents et catastrophes