•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les administrateurs de l’Habitat de l’ours polaire demandent un sursis d’un an

Ganuk, le nouvel ours polaire à Cochrane.

Le conseil d'administration de l'Habitat de l'ours polaire demande à la municipalité de Cochrane de maintenir son financement au centre pour une autre année.

Photo : Habitat de l’ours polaire de Cochrane

Radio-Canada

Le conseil d'administration de l'Habitat de l'ours polaire de Cochrane, dans le nord-est ontarien, demande à la Municipalité de poursuivre le financement de l'établissement pour une autre année.

Le conseil municipal de Cochrane se penche sur la fermeture du centre en raison d'un déficit annuel de 400 000 $ absorbé par la Ville. 

Le conseil a indiqué vouloir prendre une décision finale en décembre, soit après la tenue d'une rencontre porte ouverte que la Municipalité tiendra la semaine prochaine.

Le président du conseil d’administration de l’Habitat de l’ours polaire, Jean-Paul Bradette, dit que l’annonce de la Municipalité a surpris son groupe.

Il ajoute que le conseil d’administration travaille au développement d’un plan d’affaires pour l’établissement dans le but de réduire la contribution municipale.

Il estime que le sursis d'une année permettrait de terminer la conception de ce plan d’affaires et de mettre en place des recommandations.

Nous sommes confiants qu'on peut aboutir avec une belle histoire, une histoire de succès, mais on ne peut pas faire ça en deux semaines.

Jean-Paul Bradette, président du conseil d'administration de l'Habitat canadien d'ours polaire

Le conseil d'administration de l'Habitat de l'ours polaire tiendra sa propre rencontre publique dimanche pour informer les citoyens des efforts pour rentabiliser le centre.

En plus des citoyens, le maire et le conseil municipal ont été invités à participer à cette rencontre.

On est là pour travailler avec les gens et travailler avec le conseil, affirme M. Bradette.

Celui-ci précise que le conseil d’administration veut transformer la vision de l’Habitat, qui est un centre essentiellement touristique, en un centre de renommée nationale et internationale pour la recherche et l’éducation.

On pense qu’il y a vraiment une opportunité que Cochrane pourrait avoir une réputation mondiale de leader au niveau de recherche environnementale qui se rapporte à l’ours polaire, souligne M. Bradette.

Le groupe People for Polar Bears a mis sur pied une campagne de socio-financement au nom du conseil d’administration.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Politique municipale