•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 M$ pour la renaissance de l'Hôtel Clarendon le 2 décembre

L'Hôtel Clarendon, qui date de 1870 et qui s'appelait Russell House à l'époque, est l'un des établissements que fréquentaient les adeptes de la vie nocturne.

Photo : Radio-Canada

Alain Rochefort

L'Hôtel Clarendon va renaître de ses cendres, le 2 décembre prochain, grâce à des investissements de 10 millions de dollars.

L'établissement construit en 1858 est fermé depuis le 23 janvier dernier à la suite d’un incendie majeur qui a ravagé le bâtiment.

La plupart des chambres de l’hôtel de 6 étages ont été lourdement endommagées par les flammes, l'eau et la fumée. Pas moins de 85 pompiers avaient combattu l’incendie.

« [Les pompiers] ont percé une tranchée dans la toiture et ont mis des boyaux d’arrosage pendant des heures et des heures. De sorte que finalement les flammes ont été vite éteintes », a raconté mercredi matin le copropriétaire Michel Côté à l’émission Première heure.

Les pompiers combattent un incendie à l'Hôtel Clarendon, dans le Vieux-Québec.

Environ 85 pompiers ont combattu un incendie à l'Hôtel Clarendon, dans le Vieux-Québec, le 23 janvier dernier.

Photo : Radio-Canada / Alexandra Duval

Les ravages de l'eau

La plupart des dégâts ont été causés par l’eau. Des 144 chambres de l’hôtel, seulement 23 n’ont pas été touchées par le sinistre.

C’est extraordinaire le dégât qui a été fait par l’eau à tous les étages.

Michel Côté, copropriétaire de l'Hôtel Clarendon
De la fumée s'échappe de la toiture.

De la fumée s'échappait de la toiture lors de l'incendie.

Photo : Radio-Canada / Camille Simard

Les propriétaires ont néanmoins profité du sinistre pour remettre l'hôtel à neuf. Seul le hall d'entrée a conservé son cachet d’antan.

Le reste de l’hôtel a été rénové pour lui donner un style plus contemporain. Persuadé du succès de la relance, le copropriétaire Michel Côté souhaite ainsi rajeunir la clientèle.

« Notre taux d’occupation était autour de 70 % [avant le sinistre]. J’ai donc pas trop d’inquiétudes en ce qui concerne la reprise des activités », a-t-il affirmé avec optimisme.

Une clientèle plus jeune

La rénovation de l’hôtel devrait aussi permettre de conquérir un nouveau marché, soit une clientèle plus jeune, en raison du style différent, rafraîchi et contemporain.

Le bar du Clarendon ayant disparu dans l’incendie, il revivra comme partie intégrante du nouveau restaurant Les Mordus qui ouvrira ses portes en même temps que l’hôtel. Le menu du restaurant, au décor classique, offrira des poissons et des fruits de mer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Incendie