•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Quand le défilé du père Noël n’a pas eu lieu à Montréal

    En 1969, la Maison Eaton a annulé le défilé du Père Noël de Montréal.

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Il y a 50 ans, le traditionnel défilé de Noël sur la rue Sainte-Catherine à Montréal était annulé. Nos archives témoignent du contexte politique mouvementé de l’époque qui a mené à cette décision.

    L’animateur Pierre Nadeau en fait l’annonce dans cet extrait audio de l’émission Le Point du 14 novembre 1969.

    L’annulation du défilé du père Noël est une nouvelle qui décevra tous les petits Montréalais, souligne-t-il, « mais ainsi en a décidé la maison Eaton par respect pour l'esprit du règlement anti-manifestation des autorités municipales ».

    Ce règlement anti-manifestation a été promulgué par l’administration du maire Jean Drapeau en raison du grabuge en crescendo qui affecte particulièrement la métropole à l’automne 1969.

    Manifestation du 7 novembre 1969 (séquences de tournage)

    Ces images nous montrent une manifestation qui tourne à la violence et au vandalisme le 7 novembre 1969.

    Durant cette période, des manifestants se rassemblent ponctuellement pour la libération de Pierre Vallières et Charles Gagnon, qu’ils estiment être des prisonniers politiques.

    Les deux hommes sont connus comme des intellectuels révolutionnaires qui luttent pour l’indépendance du peuple québécois.

    Plusieurs bombes du Front de libération du Québec (FLQ) ont déjà éclaté à l’époque.

    Les autorités soupçonnent Pierre Vallières et Charles Gagnon d’y être liés.

    Ils ont été arrêtés à New York en septembre 1966 et attendent leur procès à Montréal.

    Le soir du 7 novembre 1969, plusieurs groupes se joignent au comité d'aide au groupe Vallières-Gagnon pour manifester, dont le Front de libération populaire, la Ligue ouvrière socialiste et le conseil central de la CSN.

    La marche qui débute à 20 h au parc La Fontaine se déroule d’abord dans l’ordre.

    Puis, des cocktails Molotov sont lancés sur le quartier général de la police et sur le palais de justice de Montréal.

    Des vitrines sont fracassées et des commerces sont pillés rue Craig (maintenant Saint-Antoine) entre les rues Saint-François-Xavier et McGill.

    Le mouvement de libération du taxi profite également du chaos ambiant pour saccager les locaux de la compagnie de transport Murray Hill.

    Radiojournal, 8 novembre 1969

    Tous ces événements mènent à une conférence de presse du président du comité exécutif de la Ville de Montréal Lucien Saulnier diffusée dans le cadre du Radiojournal du 8 novembre 1969.

    Lucien Saulnier y annonce un règlement visant à prohiber les défilés, assemblées et attroupements sur le domaine public de la Ville de Montréal.

    « Révolution! » « Ça va sauter! » ont scandé les manifestants dans la nuit du 7 novembre 1969, souligne le président du comité exécutif de la ville de Montréal.

    Devant les excès de violence répétés auxquels ces manifestants donnent lieu; compte tenu du coût exorbitant pour la société de soutenir cette fausse conception de la liberté; compte tenu des dangers que cette conception de la liberté comporte pour la vraie liberté, pour la vie des citoyens, leurs biens; les administrateurs de la ville de Montréal s'estiment maintenant parfaitement justifiés d'exercer tous les pouvoirs que la loi leur donne et implicitement leur impose pour assurer à tous les citoyens le plein usage de la vraie liberté.

    Lucien Saulnier

    L’annulation du défilé de Noël de la Maison Eaton à Montréal sera fort probablement l’effet le plus inattendu de ce règlement municipal anti-manifestation.

    Encore plus de nos archives

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

    Archives

    Justice et faits divers