•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Restrictions sur la mendicité à Maple Ridge

Un homme mendie.

Contrevenir au règlement entraîne une amende pouvant aller jusqu'à 100 $.

Photo : Radio-Canada / Tina Lovegreen

Radio-Canada

Le conseil municipal de Maple Ridge adopte un règlement afin de rendre les rues plus sécuritaires, rejoignant ainsi un nombre grandissant de communautés en Colombie-Britannique qui légifèrent afin de réduire la mendicité.

Le règlement interdit de demander de l'argent à moins de 10 mètres d'une banque, d'un guichet automatique, d'un arrêt d'autobus, d'une garderie, d'un magasin d'alcool ou de cannabis. Il est également désormais interdit de bloquer l'accès aux piétons en demandant de l'argent, ou encore de mendier après le coucher du soleil.

Les contrevenants s'exposent à une amende pouvant atteindre 100 $.

Une femme marche devant l'hôtel de ville de Maple Ridge à l'automne.

La population croissante de sans-abri dans la ville était l’une des principales préoccupations lors des dernières élections municipales.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

L'objectif n'est pas de punir, assure le maire Mike Morden. Il croit plutôt qu'il s'agit d'une occasion d'offrir de l'aide aux personnes dans le besoin.

La seule conseillère municipale à s'opposer au règlement, Kiersten Duncan, est préoccupée par la stigmatisation des sans-abri.

C'est idiot d'imposer des amendes, puisqu'il s'agit de personnes vivant dans la pauvreté et dans la rue, qui mendient et qui ne pourront pas payer ces amendes.

Kiersten Duncan, conseillère municipale

La situation dans d'autres municipalités

Bon nombre d'autres communautés en Colombie-Britannique ont adopté des règlements semblables au cours des derniers mois.

À Penticton, il est interdit de s'asseoir ou de se coucher sur certains trottoirs du centre-ville. Les contrevenants sont passibles d'une amende de 100 $. La Ville de Quesnel a adopté un règlement autorisant des amendes pouvant aller jusqu'à 500 $ si des personnes flânent dans certains quartiers du centre-ville.

Avec les informations de Justin McElroy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Pauvreté