•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les microbrasseries veulent avoir accès aux marchés publics

Des bières de la microbrasserie Cap Gaspé.

Des bières de la microbrasserie Cap Gaspé

Photo : Radio-Canada / W

Radio-Canada

Les microbrasseries souhaitent pouvoir vendre leurs produits dans les marchés publics de la province.

C'est l'une des revendications de l'Association des microbrasseries du Québec (AMQ), dont les membres sont réunis cette semaine en congrès à Québec.

La réglementation en vigueur à la Régie des alcools, des courses et des jeux empêche actuellement les microbrasseries d'offrir leurs produits dans les marchés publics, puisque ce ne sont pas des produits qu'elles cultivent elles-mêmes.

Marie-Ève Myrand, directrice générale de l'Association des microbrasseries du Québec.

Marie-Ève Myrand, directrice générale de l'Association des microbrasseries du Québec

Photo : Radio-Canada

La Régie des alcools interprète que le marché public est une extension du lieu de production agricole. Les microbrasseries, elles, sont dans la transformation, c'est pour ça qu'on n'a pas accès aux mêmes bénéfices, à la même possibilité étant donné que nous ne sommes pas producteurs agricoles nous-mêmes, explique la directrice générale de l'AMQ, Marie-Ève Myrand.

Il existe actuellement près de 230 microbrasseries dans la province, dont une vingtaine dans l'Est-du-Québec. Selon Mme Myrand, les marchés publics pourraient grandement contribuer à démocratiser les bières de microbrasserie en favorisant les rencontres entre les artisans et le grand public.

La relation avec le consommateur, c'est vraiment dans l'ADN des microbrasseries, ce contact-là avec les gens, pour leur expliquer le produit.

Marie-Ève Myrand, directrice générale de l'Association des microbrasseries du Québec

En attendant que Québec modifie sa réglementation, l'AMQ milite également sur d'autres fronts.

Par exemple, l'Association lancera prochainement un sceau permettant aux consommateurs d'identifier les bières qui proviennent de microbrasseries indépendantes, c'est-à-dire qui n'ont pas été rachetées par les gros joueurs de l'industrie brassicole.

Un sceau sur une bouteille de bière.

Un sceau indiquant les bières produites par des microbrasseries indépendantes fera bientôt son apparition au Québec.

Photo : Facebook/Canadian Craft Brewers Association

C'est important pour nous, pour parler au consommateur et l'aider dans ses choix et ses décisions d'achat, affirme Mme Myrand.

Ce sceau, créé en collaboration avec la Canadian Craft Brewers Association, sera dorénavant utilisé partout au pays.

D'après une entrevue réalisée à l'émission Info-réveil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Bière et vin