•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Halifax veut réglementer les maisons flottantes

Une petite maison avec terrasse sur le toit se dresse sur un quai flottant près de la berge.

Aucun permis n'était requis pour la construction de cette maison flottante sur le lac Micmac en 2018.

Photo : CBC/Pam Berman

Radio-Canada

Le conseil régional d’Halifax demande au personnel municipal de formuler des règlements en matière de maisons flottantes.

La motion demande un rapport sur les bateaux-logements et les structures à quai pour réglementer l’utilisation des terres et les normes de construction pour une utilisation sécuritaire de ces bâtiments.

Une habitation de la taille d’un chalet a été construite sur un quai flottant en 2018 sur le lac Micmac à Dartmouth. Des gens du voisinage ont exprimé des préoccupations, mais le conseiller qui représente le quartier, Tony Mancini, a découvert qu’aucun ordre de gouvernement ne réglemente ce genre de structure.

Selon M. Mancini, les autorités fédérales disent que ce ne sont pas des bateaux et les autorités provinciales expliquent que ces structures ne sont pas de leur ressort parce qu’elles ne sont pas attachées au sol.

Les maisons flottantes ne sont pas inspectées, selon Tony Mancini, même si elles sont alimentées en électricité et branchées au réseau d’égout. L’absence de réglementation est insensée, dit-il.

Le conseiller municipal David Hendsbee juge aussi qu’il faut réglementer cette pratique. Il dit que l’entreprise qui a construit la maison flottante sur le lac Micmac a acheté un autre terrain qui donne sur le lac Porters.

Les résidents des environs craignent une multiplication de maisons flottantes sur le lac Porters, explique M. Hendsbee.

Il espère que la Municipalité s’inspire des règlements en vigueur ailleurs. Les maisons flottantes sont populaires à Vancouver et à Victoria, en Colombie-Britannique, ainsi qu’à Muskoka, en Ontario.

Le conseiller municipal qui représente la région de Purcells Cove, Steve Adams, s’inquiète de la construction d’une structure sur un quai dans le secteur. La Municipalité doit prendre le contrôle avant qu’un plus grand nombre de structures du genre soient construites l’une à côté de l’autre, dit-il.

Mais un autre conseiller municipal, Paul Russell, estime qu’il faut d’abord définir clairement ce qu’est une maison flottante. Il se demande si les futurs règlements seront aussi appliqués aux bateaux qui servent d’habitation lorsqu’ils sont stationnés sur la terre.

D’après un reportage de Pam Berman, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Politique municipale