•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À quand des trottoirs déneigés partout à Toronto? Un projet pilote en décembre

Une déneigeuse à trottoir orange.

L'une des nouvelles déneigeuses à trottoir achetées par Toronto.

Photo : Radio-Canada / Marguerite Gallorini

Radio-Canada

À Toronto, plus de 80 % des trottoirs sont déneigés par la Ville actuellement. Pour les autres quartiers, il incombe aux résidents d'entretenir eux-mêmes la portion de trottoir devant leur résidence, même après une tempête.

Toronto doit déneiger 150 km supplémentaires de trottoir à partir du 1er décembre, alors que la Ville recevra huit nouveaux petits chasse-neige qui seront testés dans le cadre du projet pilote.

Nous sommes en train de recenser les empiétements et autres problèmes qui font que certains trottoirs n’avaient pas été inclus auparavant [comme les arbres et les bornes d’incendie], ajoute Barbara Gray, directrice générale du service des transports de la Ville.

L'actuelle politique disparate en matière de déneigement à Toronto remonte à la fusion municipale d'il y a 20 ans.

Certains secteurs comme East York ont conservé le déneigement des trottoirs, alors que les résidents du centre-ville et des quartiers avoisinants se plaignent de devoir nettoyer leurs trottoirs eux-mêmes.

Il suffit d'un bout de trottoir enneigé ou glacé pour rendre tout le tronçon impraticable pour une personne à mobilité réduite ou quelqu'un avec une cane ou un parent avec une poussette, remarque Stephen Cameron-Smith de l'association de résidents Deer Park.

Des élus divisés

Le conseiller municipal de Toronto-St. Paul's, Josh Matlow, dit que la « colère monte » chez les résidents.

Son collègue James Pasternak, qui préside le comité des infrastructures, rétorque que les résidents de son quartier à North York ont droit au déneigement des trottoirs, mais ne bénéficient pas du même service de transport en commun qu'au centre-ville, par exemple.

Rien n'est jamais complètement équitable dans une ville de 2,8 millions de résidents, a-t-il dit, lorsqu'il a voté contre une proposition visant à accroître l'ampleur du projet pilote, en octobre dernier.

La Ville ne sait pas exactement combien coûterait le déneigement des trottoirs dans tous les quartiers. Le coût de notre service de déneigement est déjà très élevé. Il faut limiter les dépenses, ajoute le conseiller Pasternak.

Avec des renseignements fournis par Marguerite Gallorini

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique municipale