•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

GNL Québec : un autre groupe se positionne contre le gazoduc

Un homme parle au micro lors d'une séance du conseil municipal de Rouyn-Noranda.

Alain Bellavance, président du Comité environnement du lac D'Alembert

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Piel Côté

Le Comité d’environnement du lac D’Alembert prend position contre le projet de Gazoduq/GNL Québec. Il s'est fait entendre lors de la séance du conseil municipal du mardi 12 novembre.

Il presse également la Ville de Rouyn-Noranda de s'afficher officiellement contre le projet, qui doit traverser toute l'Abitibi-Témiscamingue afin de se rendre jusqu'à Saguenay.

Le président du groupe, Alain Bellavance, estime que le projet pourrait être néfaste pour le lac D’Alembert et son bassin versant.

On fait ce que l'on peut dans notre petit coin de pays, on sait que ça a un impact dans toute la province de Québec. Ce n'est pas uniquement notre rôle d'intervenir, car il y a beaucoup de municipalités qui doivent intervenir sur ce projet-là.

La mairesse Diane Dallaire rappelle que les élus sont encore divisés sur la question. Elle souligne qu'à chaque réunion du conseil, le sujet revient sur la table.

Pour l'instant, la Ville ne sait toujours pas à quel moment elle se positionnera. C'est une décision qui n'est pas simple, il y a beaucoup de choses à évaluer, dit-elle.

Questionnée sur les délais requis avant que la Ville ne se positionne même si elle ne peut avoir aucun impact sur le processus décisionnel, Diane Dallaire estime qu'il est important pour une ville de savoir si elle accueille favorablement ou non le projet.

Le président du Comité d’environnement du lac D’Alembert, Alain Bellavance, exhorte également Rouyn-Noranda de signer la déclaration d’urgence climatique, endossée par plus de 800 villes à travers le monde, dont Québec, Montréal et Toronto.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Ressources naturelles