•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’insécurité alimentaire gagne du terrain en région rurale au Manitoba

Armande Leclair est gérante de la banque alimentaire l'Accueil Kateri, à Sainte-Anne, au Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Pierre Verrière

Gavin Boutroy

L'insécurité alimentaire se fait de plus en plus sentir dans les contrées rurales du Manitoba, selon un nouveau rapport de l'organisme de bienfaisance Banques alimentaires Canada.

D'après lui, 40 % des banques alimentaires rurales de la province ont vu une augmentation de leur fréquentation l'année dernière, et 44 % des personnes servies en milieu rural sont des enfants.

C’est le cas de l'Acceuil Kateri, la banque alimentaire de Sainte-Anne, dans le sud-est du Manitoba. Sa gérante, Armande Leclair, constate une augmentation du nombre de bénéficiaires depuis quelques années, surtout en hiver : On a vu une augmentation l'hiver [l’an passé. Cette année] on ne l'a pas encore vue, ça ne s'est pas encore manifesté, mais on est au début.

Selon elle, plusieurs facteurs peuvent expliquer le recours aux banques alimentaires en région rurale, comme par exemple, le fait que certaines personnes vivent d'emplois saisonniers ou dépendent de l'aide sociale.

Le problème, c'est que le seul budget, dans le budget familial qui est élastique, c'est le budget de nutrition. Le restant [des factures, comme le chauffage ou l’hypothèque] il faut les payer.

Aurèle Boisvert, président du conseil d’administration de l’Accueil Kateri

Cette année à Sainte-Anne, 70 familles vont bénéficier de l'aide de la banque alimentaire. Elles recevront un panier de denrées toutes les deux semaines.

Avec les informations de Pierre Verrière

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Pauvreté