•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visite surprise de Donald Rumsfeld en Irak

Radio-Canada

Le secrétaire américain à la Défense a entamé une visite dans le pays. Il s'est arrêté dans la ville de Kirkouk, dans le nord, avant de se rendre à Bagdad.

Le secrétaire américain à la Défense Donald Rumsfeld a effectué une visite surprise dans la ville de Kirkouk, dans le nord de l'Irak, où il a atterri tôt dans la matinée de samedi. M. Rumsfeld, dont c'est la troisième visite en Irak depuis la chute du régime de Saddam Hussein, en avril, a notamment rencontré les dirigeants locaux de cet ancien fief sunnite de Saddam Hussein.

M. Rumsfeld s'est ensuite rendu à Bagdad. Entouré de plusieurs hélicoptères Black Hawk, son appareil s'est posé dans une base militaire où des troupes américaines entraînent des Irakiens dans le cadre de la Force civile de défense. L'itinéraire exact de M. Rumsfeld est tenu secret pour des raisons de sécurité.

Manifestation contre la terreur à Bagdad

Vendredi, près de 1000 personnes, en majorité des chiites, ont manifesté à Bagdad pour dénoncer le terrorisme et les attaques contre les Irakiens ou contre les forces américaines.

Des dizaines d'enfants marchaient en tête de la manifestation sous des banderoles où étaient écrits des slogans comme «L'enfance innocente, une des victimes du terrorisme».

La manifestation était organisée par le Courant démocratique irakien, formé après la chute du régime par des tribus chiites implantées au centre du pays. Les chiites ont été durement réprimés par le régime de Saddam Hussein, qui avait écrasé dans le sang leur révolte en 1991.

« Nos enfants ont un besoin vital de paix et de sécurité », a dit le président de l'Association pour la protection de l'enfance, une organisation non gouvernementale irakienne formée après la guerre.

Poursuite des attentats

Au même moment, dans un autre quartier de Bagdad, un engin explosait au passage d'un convoi américain. Au moins cinq personnes sont mortes, un soldat américain et quatre Irakiens, et une quinzaine d'Irakiens ont été blessés.

Le compte rendu de Guy Lapointe