•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fini les permis de conduire gratuits à l'Île-du-Prince-Édouard

Une plaque d'immatriculation en français de l'Île-du-Prince-Édouard.

Une plaque d'immatriculation en français de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

François Pierre Dufault

L'Île-du-Prince-Édouard met fin à ses rabais sur les permis de conduire et l'immatriculation des véhicules. Le gouvernement provincial pense ainsi réinvestir 5 millions de dollars par année dans les transports actifs.

Il y a un an, le gouvernement fédéral a obligé la province insulaire à augmenter sa taxe sur l'essence de 4 cents le litre, afin qu'elle se conforme aux conditions énoncées à l'échelle nationale pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Pour faire contrepoids à cette nouvelle taxe sur le carbone, l'ancien gouvernement libéral à Charlottetown a annoncé des rabais sur les permis de conduire et l'immatriculation des véhicules, notamment. Les permis de conduire sont entièrement gratuits depuis le 1er janvier dernier. Les droits d'immatriculation sont réduits d'au moins 20 % pour tous les types de véhicules.

Des mains sur un volant dans une voiture.

Les frais pour obtenir ou renouveler un permis de conduire entreront en vigueur en janvier.

Photo : CBC

Cette mesure a provoqué la surprise dans la province insulaire.

Mais voilà que les rabais sont sur le point de disparaître comme ils sont venus.

Je suis déterminé à affronter les changements climatiques de front et, pour ce faire, nous devons réduire nos émissions dans le secteur des transports, a déclaré le ministre des Transports, de l'Infrastructure et de l'Énergie, Steven Myers, en marge de la rentrée parlementaire d'automne à l'Île-du-Prince-Édouard, mardi.

À compter du 1er janvier 2020, un permis de conduire coûtera 113 $ pour une période de cinq ans.

Les droits d'immatriculation seront plus dispendieux qu'avant l'établissement des rabais, sauf pour les véhicules électriques ou hybrides.

Steven Myers en entrevue dans son bureau

Le ministre de l’Énergie, Steven Myers

Photo : CBC/Brian Higgins

Le ministre Steven Myers compte ainsi engranger environ 5 millions de dollars par année. Ces sommes seront investies, dit-il, dans un fonds pour les transports actifs afin d'aménager des sentiers pédestres et des pistes cyclables, notamment.

Les projets prioritaires débuteront pendant la saison de construction 2020, insiste-t-il.

Le nouveau gouvernement progressiste-conservateur de Dennis King n'avait pourtant pas fait mention de l'abolition des rabais sur les permis de conduire et les droits d'immatriculation dans son premier budget, déposé en juin dernier.

Dennis King en entrevue dans une salle de réunion

Le premier ministre Dennis King

Photo : CBC/Randy McAndrew

Le ministre des Transports dit s'attendre à de plus longues files d'attente aux bureaux d'Accès Île-du-Prince-Édouard d'ici la fin des rabais. Il reproche à l'ancien gouvernement libéral d'avoir mis en place ces rabais qui n'ont rien fait, selon lui, pour réduire les émissions de GES dans la province.

Les élus du Parti vert, qui forment l'opposition officielle à l'Assemblée législative, applaudissent la décision du gouvernement insulaire. Il s'agit d'un pas dans la bonne direction, selon le député Steve Howard.

Toutefois, les libéraux se disent à la fois déçus et confus. Le député Robert Henderson dit qu'il a été pris de court par l'annonce du ministre des Transports. Il déplore un manque de communication et de consultation de la part du gouvernement minoritaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Industrie automobile