•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Manitobains issus de l’immigration condamnent les propos de Don Cherry

Don Cherry et Ron MacLean discutent lors d'une chronique à la télévision.

Don Cherry a affirmé qu, selon lui, peu d’immigrants portent le coquelicot en l’honneur des anciens combattants.

Photo : CBC

Gavin Boutroy

Le congédiement du commentateur de hockey Don Cherry pour ses propos discriminatoires à l’égard des immigrants continue de susciter des réactions. Des Manitobains issus de l’immigration reprochent à l’ancienne vedette du programme Coach's Corner son ignorance au sujet de l’histoire du pays.

Le réseau de télévision Sportsnet a pris la décision de renvoyer M. Cherry en raison de ses propos visant les immigrants qui ne portent pas le coquelicot. Le commentateur sportif a déclaré : Vous aimez notre mode de vie, vous aimez notre lait et notre miel; vous pouvez au moins débourser quelques dollars pour un coquelicot.

Lundi soir, l’octogénaire a téléphoné à La Presse canadienne pour lire une déclaration dans laquelle il refusait de s'excuser. Il a insisté pour dire que ses commentaires de samedi dernier ne s'adressent pas qu'aux nouveaux immigrants, mais à tout le monde.

Cela ne convainc pas le président de l'Amicale de la francophonie multiculturelle du Manitoba, Alphonse Lawson. Il juge les propos de Don Cherry discriminatoires et regrettables.

Alphonse Lawson en costume.

Alphonse Lawson, président de l'Amicale de la francophonie multiculturelle du Manitoba

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Selon lui, ils traduisent avant tout de l'ignorance, une ignorance non seulement de l'histoire du Canada, mais aussi de l'implication des immigrants dans [les armées de la Couronne] même avant la formation de la confédération.

Il affirme que dire que les immigrants viennent au Canada pour profiter de son lait et de son miel, c'est méconnaître leur apport à l'économie canadienne. Les immigrants participent à construire ce pays dans tous les domaines, que ce soit militaire, économique, politique, etc. , poursuit-il.

Pour Ben Marega, un Franco-Manitobain d'origine sénégalaise, ces propos prouvent en tout cas qu'il faut sensibiliser davantage les Canadiens à l'histoire et à l'apport des soldats noirs dans les deux guerres mondiales.

Je suis en train de faire cet entretien en portant mon coquelicot.

Ben Marega

Est-ce que le système scolaire parle assez de ces soldats noirs qui se sont battus aux côtés du Canada, de ces tirailleurs dits sénégalais dont on ne parle pas comme faisant partie des forces alliées? s'interroge M. Marega.

Propos anti-francophones

Don Cherry n'en est pas à sa première controverse. Par le passé, il s'en était pris aux hockeyeurs européens et francophones.

Professeur à l'Université d'Ottawa et expert en psychologie du sport, Nicolas Moreau affirme que les temps ont changé. Avec l'ère des réseaux sociaux, ça a beaucoup plus de poids. On est aussi dans une ère où ces propos sont de moins en moins tolérés, estime-t-il.

Par ailleurs, une pétition pour le retour de Don Cherry avait recueilli plus de 100 000 signatures mardi après-midi.

Avec les informations d’Abdoulaye Cissoko

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Immigration