•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Militarisme, humanité et humilité : le calembour de Jean-François Lemoyne

Couverture du livre "Chroniques hu-militaires" de Jean-François Lemoyne.

L'auteur Jean-François Lemoyne est un lieutenant-colonel à la retraite des Forces armées canadiennes.

Photo : Éditions l'Interligne

Christelle D'Amours

Pour baptiser son premier roman, l’auteur a amalgamé les mots résumant sa longue carrière au sein des Forces armées canadiennes. Les Chroniques hu-militaires du lieutenant-colonel Lemoyne proposent missions dans des contrées lointaines, rencontres humaines et incursions dans la psyché de ceux qui donnent leur vie pour servir leur pays.

On est tous des humains, rappelle d’emblée Jean-François Lemoyne. En écrivant ses Chroniques hu-militaires, publiées en octobre aux Éditions l’Interligne, le retraité a voulu éclairer un aspect méconnu de l’identité d'un soldat.

Je voulais vraiment me distinguer des multiples récits qu’on retrouve partout : des récits d’horreur, des récits d’intrigues militaires, etc. Je voulais vraiment me rapprocher des états d’âme du militaire dans une position de commandement, détaille-t-il.

Souvent, les gens associent le militaire à une brute qui a le couteau entre les dents continuellement et qui ne cherche que la violence. Eh bien moi, je vous dis : ‘’Non’’.

Jean-François Lemoyne, auteur de Chroniques hu-militaires

Parce que ses missions ont été parsemées de rencontres, le soldat, enrôlé à 18 ans, n’a pas que gravi les échelons militaires. En somme, son titre de lieutenant-colonel aura été teinté d’amour et d’échanges interculturels.

Dans le roman, le lecteur accompagne le militaire dans trois missions qui l’ont profondément marqué : l’entraînement au Royaume-Uni, le commandement en ex-Yougoslavie et le travail avec l’OTAN en Irak.

Il le suit aussi dans les tréfonds de son identité, là où l'humanité peut être opposée au métier.

« Aux femmes de ma vie »

Le lieutenant-colonel Lemoyne s’est consacré à l’écriture après avoir pris sa retraite. Celui qui réside maintenant dans l’est ontarien a dédié son premier ouvrage à celles et ceux qui l’ont soutenu, parfois loin des yeux, mais toujours près du coeur.

Le militaire est un tout. Pour qu’il puisse réussir sa mission, ce n’est pas strictement de l’entraînement militaire que ça prend. Ça prend un équilibre, et c’est justement la combinaison de la vie familiale, de la vie militaire, de l’épouse.

Jean-François Lemoyne, auteur

Le romancier remercie particulièrement sa femme, Carole, un personnage de premier plan dans ses Chroniques. Dans son livre, il offre d’ailleurs un accès intime à des lettres qu’il a échangées avec sa complice alors qu’il était outre-mer. Sa conjointe l'a également suivi lors de 21 déménagements au cours de ses 37 ans de carrière au sein des Forces.

À travers toutes ces péripéties militaires, [...] élever les enfants parfois isolés dans des milieux étrangers : tout ça, ça prend des femmes de tête qu’on doit reconnaître dans le processus, rappelle-t-il.

M. Lemoyne espère que ses écrits toucheront autant les hommes que les femmes et les enfants de militaires, ainsi que tous ceux qui voudront bien y voir un message lumineux à léguer aux générations futures.

Avec les informations de Jean-François Chevrier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Livres