•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démystifier le processus d'immigration pour les entrepreneurs de l'Abitibi-Témiscamingue

Dans une grande salle, plusieurs personnes sont asisses sur des tables circulaires et discutent.

Le Centre local de développement de Rouyn-Noranda a organisé cette conférence pour aider les entrepreneurs désirant attirer des travailleurs étrangers.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Jean-Marc Belzile

Plus de 60 personnes ont assisté à une séance d'information sur le processus d'immigration au Centre des congrès de Rouyn-Noranda. Des employés d'Immigration Canada sont sur place afin de donner des conseils et des outils à ceux qui souhaitent attirer de la main-d'oeuvre étrangère.

Le Centre local de développement de Rouyn-Noranda a organisé cette conférence pour aider les entrepreneurs qui souhaitent attirer des travailleurs étrangers.

  • 2015 : 700 postes à combler en Abitibi-Témiscamingue
  • 2019 : 2 600 postes à combler (c'est près de 2000 de plus)

On veut vraiment démystifier le processus, oui parfois ça peut paraître laborieux et complexe, mais lorsqu'on sait toutes les étapes à suivre, ça permet d'emboîter le pas, indique la directrice du centre, Marie-Ève Mignault. C'est un peu le même processus de recrutement qu'on fait ici à l'interne, mais ça prend davantage de rigueur.

Marie-Ève Mignault croit que la présence de 60 personnes confirme l'intérêt grandissant pour ce type de travailleurs en raison de la pénurie de main-d'oeuvre.

Faciliter l'immigration pour les travailleurs

Les gens présents souhaitaient en connaître davantage sur le processus. Certains souhaitent notamment obtenir des moyens pour simplifier le processus d'immigration.

Étant donné qu'on sait qu'il y a plusieurs programmes, que le processus est quand même assez complexe, d'avoir des séances d'information comme ça, c'est apprécié, affirme la technicienne en gestion des ressources humaines à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Katy Larouche.

Katy Laquerre, directrice des finances chez Usinage Laquerre et Fils, souhaite attirer de nouveaux travailleurs, mais veut s'assurer que le processus ne sera pas trop complexe.

On a déjà engagé deux Philippins qui sont arrivés cet été, indique-t-elle. On a eu un peu plus de difficulté avec la première agence alors on vient chercher des informations pour avoir moins de difficulté parce qu'on voudrait en embaucher d'autres. Ce sont des gens très professionnels, très travaillants, ça change l'image de l'atelier avec l'équipe qu'on a déjà en place.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Immigration