•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une coalition pour appuyer les grands projets industriels au Saguenay-Lac-Saint-Jean

L'ex-députée Karine Trudel prend la parole lors de la conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Radio-Canada

Le mouvement « Je crois en ma région » est lancé. L’initiative émanant des milieux économiques vise à mousser la mobilisation en faveur des grands projets en chantier au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Des organismes de développement économique et des chambres de commerce de la région sont unis derrière cette offensive lancée mardi à Alma. Le groupe a choisi l’ex-députée du Nouveau Parti démocratique dans Jonquière, Karine Trudel, comme porte-parole.

À écouter :

Entrevue de Karine Trudel à Style libre

Les citoyens peuvent adhérer au mouvement par l’entremise d’un site web et d’une page Facebook.

Un groupe de membres du mouvement posent pour la caméra.

Quelques membres du mouvement «Je crois en ma région» étaient réunis pour la conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Karine Trudel mentionne que le groupe veut démontrer aux gouvernements et aux grandes entreprises comme GNL Québec, Arianne Phosphate et Métaux BlackRock que les citoyens de la région sont d’accord pour développer l’économie grâce à des grands projets à condition que les organismes d’évaluation environnementale au fédéral et au provincial y consentent.

Ce que nous disons, c’est un oui conditionnel.

Karine Trudel, porte-parole du groupe

Le mouvement veut faire contrepoids à la voix des opposants qui se font entendre fréquemment pour dénoncer les intentions de ces entreprises. On veut faire croître notre région de façon durable avec la venue des grands projets, indique Karine Trudel.

D'après les informations de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Économie