•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un quartier de Québec s'attaque au gaspillage alimentaire

Une poubelle remplie d'aliments encore frais.

Les participants seront accompagnés pour faciliter la transition et leur permettre d’atteindre l’objectif.

Photo : iStock

Hadi Hassin

Une dizaine de familles et cinq institutions du quartier Saint-Sacrement prendront part, dès janvier, à un projet de lutte au gaspillage alimentaire mis sur pied par le mouvement Les AmiEs de la Terre de Québec.

Le projet, intitulé « Mange-Gardiens », doit permettre à ses participants de réduire, en un an, de 20 % leur gaspillage alimentaire. Les participants seront accompagnés pour les aider à atteindre cet objectif.

Il s’agira d’un accompagnement personnalisé et adapté à la réalité de chacun, évolutif et offert sur une base mensuelle, explique la chargée de projet Marianne Garnier. Des trucs et astuces de transformation, de cuisson et de conservation leur seront offerts pour faciliter la transition.

La directrice du Centre de recherche en aménagement et développement, Geneviève Cloutier, rappelle que le gaspillage n’est pas uniquement lié à la gestion des aliments, mais également aux habitudes et comportements de consommation.

Une pancarte sur laquelle on peut lire ''Mange-Gardiens''

Les citoyens de Saint-Sacrement ont jusqu’au 1erdécembre pour s’inscrire au projet.

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Clé en main

Le projet est décrit comme étant open source puisque ses instigateurs prévoient produire un guide d’implantation pour inspirer d’autres municipalités à reproduire l’expérience.

L'initiative estimée à 160 000 $ est financée en grande partie par la Ville de Québec. Elle permettra aux résidents de Saint-Sacrement de profiter également d’activités gratuites, dont des conférences et d’ateliers vide-frigo.

Selon l'organisation Second Harvest, pas moins de 35,5 millions de tonnes métriques de nourriture sont jetées ou gaspillées chaque année au Canada. On estime qu’il s’agit de l'équivalent de 58 % de toute la nourriture produite au pays.

Les citoyens du quartier Saint-Sacrement ont jusqu’au 1er décembre pour s’inscrire au projet.

Avec les informations de Nicole Germain

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Consommation