•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier face à face entre Scheer et Trudeau aux Communes le 5 décembre

Le reportage de Christian Noël

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

Les travaux à la Chambre des communes reprendront le jeudi 5 décembre, a annoncé mardi le premier ministre canadien Justin Trudeau, avant de rencontrer le chef de l'opposition officielle, Andrew Scheer.

Dans une courte déclaration, M. Trudeau a souligné qu'il devait d'abord participer au sommet des chefs d'État et de gouvernement des pays membres de l'OTAN, les 3 et 4 décembre, à Londres.

Il a aussi répété que son gouvernement, désormais minoritaire, cherchera à s'attaquer au coût de la vie, à favoriser l'essor de la classe moyenne et à lutter contre les changements climatiques.

Le premier ministre avait déjà dit au surlendemain de l'élection du 21 octobre que l'assermentation de son nouveau Conseil des ministres, qui doit être paritaire, aura lieu le 20 novembre.

[Les Canadiens] s'attendent à ce qu'on travaille ensemble pour bien les servir. C'est exactement ce à quoi je m'attends, et ce à quoi je vais m'engager à faire.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Assis à ses côtés, Andrew Scheer n'a pas caché qu'il espérait un rappel des députés plus tôt. Le chef conservateur avait demandé la veille à M. Trudeau de reprendre les travaux le 25 novembre.

Au terme de la rencontre, qui a duré moins de 30 minutes, M. Trudeau ne s'est pas adressé aux journalistes, tandis que M. Scheer a réitéré certaines demandes de son parti.

Évoquant une crise d'unité nationale, le chef conservateur a pressé M. Trudeau de répondre aux doléances des provinces de l'Ouest, où son parti a obtenu ses meilleurs résultats électoraux.

Les gens de l'Ouest veulent voir du progrès sur les grands projets d'énergie, a-t-il résumé, après avoir réclamé une nouvelle feuille de route pour l'expansion de l'oléoduc Trans Mountain.

M. Trudeau a rappelé le mois dernier qu'il compte aller de l'avant avec ce projet afin que le pétrole de l'Ouest puisse être vendu sur d'autres marchés que les États-Unis, où il est vendu au rabais.

M. Scheer a sinon répété que son parti réclame l'abrogation des lois C-69 et C-48, portant sur l'évaluation des grands projets énergétiques et le transport de pétrole brut dans le nord de la Colombie-Britannique.

Ce n'est pas à nous d'appuyer ce gouvernement. [...] Il revient à Justin Trudeau de trouver des terrains d'entente pour que le Parlement fonctionne.

Andrew Scheer, chef du Parti conservateur

Il a cependant souligné que M. Trudeau et lui avaient trouvé un terrain d'entente concernant l'imposition des prestations de maternité ou parentales versées en vertu du régime d’assurance-emploi.

En campagne électorale, M. Trudeau s'est engagé à rendre ces prestations non imposables à la source, tandis que M. Scheer voulait parvenir aux mêmes fins en créant un crédit d’impôt non remboursable de 15 %.

De retour à la Chambre, les 338 députés issus du scrutin du 21 octobre devront d'abord élire une personne pour présider les travaux de la Chambre.

Le libéral Geoff Regan, réélu en octobre, accomplissait cette tâche lors de la dernière législature.

L'élection du président sera suivie par le discours du Trône, un exercice qui doit permettre au gouvernement libéral d'énoncer un peu plus précisément ses priorités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique