•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le congédiement de Don Cherry était prévisible, selon un ancien hockeyeur professionnel

Pierre-Alexandre Parenteau dans l'uniforme des Devils du New Jersey.

L'ex-hockeyeur professionnel Pierre-Alexandre Parenteau est peu surpris du congédiement du commentateur Don Cherry.

Photo : Getty Images / Jim McIsaac

Radio-Canada

Le congédiement de Don Cherry, le célèbre commentateur de hockey, à la suite de ses propos controversés sur les immigrants, ne surprend pas l’ex-hockeyeur professionnel Pierre-Alexandre Parenteau. Il affirme que l'évolution de la société rendait de plus en plus inacceptables ses commentaires sur différents groupes.

Je ne suis pas surpris qu’on l’ait congédié. Il y a beaucoup de gens qui le protégeaient, mais ce n’était plus possible [de cautionner ce genre de discours] avec où la société s’en va, où on veut se diriger, pour ne plus avoir de racisme, pour que les gens ne soient plus divisés, souligne-t-il.

Pierre-Alexandre Parenteau, à Moncton, devant la station de Radio-Canada Acadie

Pierre-Alexandre Parenteau est maintenant entraîneur adjoint des Aigles Bleus de l'Université de Moncton.

Photo : Radio-Canada

Il croit que les commentaires du chroniqueur divisaient les gens plutôt que de les unir. Le sport est censé être rassembleur, être le fun pour tout le monde et c’est tout à fait l’inverse qu’il a apporté tout au long de sa carrière.

En déclin depuis un moment

Celui qui est maintenant entraîneur adjoint des Aigles Bleus, la formation masculine de hockey de l’Université de Moncton, estime que Don Cherry n’était plus tout à fait à sa place.

J'écoutais Coach’s Corner quand j’étais jeune. Je l’écoutais quand je jouais. Mais je l’écoutais de moins en moins. Je trouvais qu’il avait perdu la touche, que l’âge avait eu raison de lui dans les dernières années.

Pierre-Alexandre Parenteau
Don Cherry (à gauche) et Ron McLean

Don Cherry (à gauche) et Ron McLean

Photo : CBC

Don Cherry n’en était pas à sa première polémique. Habitué de la controverse, il a maintes fois été sous les projecteurs, notamment pour ses commentaires visant les francophones et les Européens.

C’est sûr que ç’a toujours été son problème, il n’a jamais réussi à évoluer, à suivre la société, où elle s’en allait. Et c’est ce qui lui a coûté son travail, croit Pierre-Alexandre Parenteau.

Une décision qui fait réagir

Le renvoi de Don Cherry ne laisse pas indifférent. Sur la glace de l’aréna Jean-Louis Lévesque de l’Université de Moncton mardi matin, le sujet était sur toutes les lèvres.

On en a parlé avec les entraîneurs, c’est sûr que ça fait jaser. L’opinion publique sur Don Cherry est très divisée, surtout si tu parles aux francophones et aux anglophones. C’est assez drôle de voir ça., affirme M. Parenteau.

Les réactions sont nombreuses aussi sur les médias sociaux. Par exemple, une internaute, Evelyne Haché, écrit, sur la page Facebook de l'émission La matinale de Radio-Canada Acadie : Il était plus que temps de se débarrasser de ce grossier personnage.

Dans des témoignages recueillis par Radio-Canada mardi dans la région de Moncton, certains se portent à la défense de Don Cherry et croient que la décision de le congédier n'était pas nécessaire, en soulignant qu'il a toujours tenu ce genre de propos.

Un autre homme rencontré s'étonne quant à lui que ce soit son commentaire de la fin de semaine sur les immigrants, après tous ceux qu'il a tenus au cours des années, qui lui vaut d'être renvoyé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Hockey