•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rencontre Moe-Trudeau : « Rien n’a changé », dit le premier ministre saskatchewanais

Scott Moe répond aux questions des journalistes.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, n'a pas été impressionné par les propos de Justin Trudeau lors de leur rencontre, mardi matin, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Christian Noël

Radio-Canada

Les lettres envoyées par le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, à l’intention de Justin Trudeau au cours des dernières semaines ont finalement porté leurs fruits, mais le résultat, lui, a laissé Scott Moe sur sa faim.

Le premier ministre saskatchewanais s’est dit déçu de son dialogue avec Justin Trudeau, puisque ses demandes concernant la révision de la formule de péréquation, la construction de pipelines et la pause temporaire de la taxe sur le carbone n’ont pas semblé trouver écho chez ce dernier.

Rien n’a changé. [...] Le premier ministre Justin Trudeau ne m’a pas montré qu’il comprend les frustrations de la Saskatchewan.

Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Les deux hommes se sont rencontrés mardi matin, à Ottawa, pour discuter de trois sujets sensibles pour le premier ministre saskatchewanais : la formule de péréquation, la taxe sur le carbone et les projets de pipeline.

C’était la première rencontre en personne entre Scott Moe et Justin Trudeau depuis la réélection de ce dernier, en octobre.

Nous sommes prêts à faire notre part, mais le fédéral nous empêche de le faire, avec notamment la taxe sur le carbone, ajoute Scott Moe, qui affirme aussi prendre la responsabilité de représenter les Saskatchewanais en l’absence de députés libéraux fédéraux.

Quelques minutes avant leur rencontre, Justin Trudeau avait indiqué que les deux hommes ne s’entendraient pas sur tous les points, mais que l’économie canadienne se porte bien lorsque la Saskatchewan est prospère.

Le premier ministre du Canada s’est aussi entretenu avec Andrew Scheer, plus tôt dans la journée.

Modérer les attentes

Le directeur de l’Institut d’études canadiennes de l’Université McGill, Daniel Béland, croyait pourtant que la rencontre aurait pu mener à des avancées mineures qui auraient pu satisfaire les deux parties.

Il estimait cependant que les demandes du premier ministre saskatchewanais sur la taxe sur le carbone et la formule de péréquation seraient difficiles à satisfaire, puisque ces questions ne concernent pas seulement la Saskatchewan.

Le 31 octobre dernier, Scott Moe avait demandé une rencontre avec le premier ministre canadien afin de discuter d’une nouvelle entente avec Ottawa en ce qui concerne la formule de péréquation, la taxe sur le carbone ainsi que les projets de pipelines au Canada.

Scott Moe avait également fait front commun avec le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, quelques jours plus tôt en suggérant à Justin Trudeau d'éteindre l’incendie qui fait rage dans les Prairies.

Il faisait ainsi référence à la profonde insatisfaction des Saskatchewanais et des Albertains envers les politiques mises en place par Justin Trudeau depuis son élection, en 2015, et aux résultats du scrutin du 21 octobre, qui ont complètement rayé les libéraux de la carte électorale des deux provinces.

Avec les informations de Christian Noël

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique provinciale