•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie dans une ferme de Saint-Vianney : pertes évaluées à un million de dollars

Le couple se serre dans ses bras près des ruines enneigées.

Micheline Girard et Georges Beaupré se remettent difficilement de leurs émotions après l'incendie qui a rasé leur ferme.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Jean-François Deschênes

La ferme Beaux-Prés de Saint-Vianney a été la proie des flammes dans la nuit de lundi à mardi.

Il n’y a eu aucun blessé, mais 65 bêtes, principalement des vaches laitières, ont péri.

Le propriétaire de la ferme, Georges Beaupré, estime que les dommages représentent des pertes d'un million de dollars. On est bien assurés, notre dossier est à jour, précise-t-il.

M. Beaupré doit maintenant discuter des prochaines étapes avec sa conjointe, Micheline Girard et leur fils qui est l'unique employé.

On n'a pas dormi du tout durant la nuit, on s'est allongés un peu, mais on n'a pas dormi. C'est ça qu'on va faire, on va parler de ce qu'on va faire pour l'avenir, indique Mme Girard en retenant difficilement ses larmes.

La neige recouvre ce qu'il reste de la ferme Beaux-Prés.

Une soixantaine de bêtes ont péri dans l'incendie.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le maire de Saint-Vianney, Georges Guénard, est sous le choc de voir l'unique ferme de la municipalité partir en fumée.

C’est dur à accepter. Pas juste comme maire non plus, je pense que la population complète aujourd’hui est triste d'avoir perdu quelque chose de grand.

Il veut laisser a poussière retomber avant d'aller voir les propriétaires et voir comment la Municipalité peut offrir son soutien.

La neige recouvre les débris de l'incendie.

En 2018, les Producteurs de lait du Québec ont remis le prix provincial Argent pour la qualité de leur lait certifié bio.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Les pompiers sont arrivés sur place vers 23 h 30 lundi. Ils ont quitté la ferme vers 5 heures mardi matin.

Le directeur du Service incendie de la MRC de la Matapédia, Ghislain Paradis, précise qu'il est encore trop tôt pour connaître la cause de l’incendie. Selon lui, tout indique que le brasier est d’origine accidentelle.

À notre arrivée, la ferme était en embrasement généralisé. À partir de ce constat, on a protégé les bâtiments autour. On a installé des lances pour protéger [...] un hangar à l’arrière et une maison, explique M. Paradis.

Au total, 25 pompiers de la Matapédia et de la Matanie sont intervenus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Incendie