•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pêcheur qui n’a pas froid aux yeux

Jean-Paul Desbiens assis sur sa chaise.

Jean-Paul Desbiens est bien préparé pour résister au froid de novembre.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

Les amateurs de pêche blanche pourront réserver leur emplacement sur la baie des Ha! Ha! en fin de semaine. Certains passionnés feront la file plusieurs jours pour mettre la main sur les sites de pêche les plus poissonneux.

Jean-Paul Desbiens, lui, est arrivé samedi dernier au pavillon des croisières de La Baie. Grand pêcheur d'éperlan, il veut être le premier à choisir. Il s'est installé avec sa chaise devant les portes du bâtiment et compte y rester toute la semaine.

J’ai fait ça l’an dernier pour avoir le meilleur emplacement. Je dors dans mon camion. J’ai des repas. J’ai tout, dit le pêcheur.

Jean-Paul Desbiens patiente devant les portes du pavillon des croisières.

Jean-Paul Desbiens veut être le premier à choisir son emplacement.

Photo : Radio-Canada

En attendant, il est bien habillé. Il a sa chaufferette à côté de sa chaise pour le tenir au chaud. Le passionné a même un livre sur la pêche pour le tenir occupé.

Pour eux, de faire cette attente-là pour choisir le meilleur emplacement, ça vaut la peine. Ça leur garantit une pêche plus fructueuse. Surtout avec l'éperlan, l’emplacement, c’est très important, explique le directeur général chez Contact Nature, Marc-André Galbrand.

D'autres passionnés devraient rejoindre Jean-Paul Desbiens dans les prochains jours. L'octogénaire aura donc de la compagnie pour patienter.

D’après le reportage de Mélissa Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Chasse et pêche