•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une compagnie d’énergie solaire envisage de quitter la Saskatchewan

Un technicien pose des panneaux solaires.

Un technicien pose des panneaux solaires.

Photo : iStock

Radio-Canada

Une compagnie d’énergie solaire de Saskatoon envisage de déménager son siège social à Calgary en raison de la politique énergétique du gouvernement de la Saskatchewan.

La décision repose sur les épaules de Kevin Bergeron, le PDG de la société miEnergy. « SaskPower [...] a vraiment planté une pancarte “entreprise fermée” pour toute l’industrie solaire de la province », affirme-t-il en dénonçant l’abandon de la « facturation nette ».

Ce programme, appelé Net metering en anglais, permet aux propriétaires qui fabriquent leur propre courant de revendre tout surplus au réseau d’électricité provincial en échange de crédits.

Il a été suspendu en septembre et modifié le 1er novembre.

Coûts élevés

SaskPower défend cette modification en citant un cap de 16 mégawatts atteint deux ans plus tôt que prévu. La société d’État, qui ne subventionne aussi plus les panneaux solaires, estime que le programme de rachat d'énergie solaire lancé en novembre 2018 lui aurait coûté 54 millions de dollars d’ici 2025, car il allait connaître une croissance de 50 % d'une année à l'autre.

Cependant, la décision malmène le chiffre d’affaires de miEnergy à tel point que l’entreprise a dû congédier plus de la moitié de ses employés, soit 26 personnes. M. Bergeron affirme que la politique gouvernementale empêche les petites sociétés solaires de se défendre de leurs concurrents établis dans d’autres provinces.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Énergies renouvelables