•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mémoire de Karine Blais honorée aux Méchins

Des militaires assistent à la cérémonie, dans le parc nommé en l'honneur de Karine Blais, aux Méchins.

Plusieurs soldats ayant servi aux côtés de la caporale Karine Blais étaient présents à la cérémonie du Jour du Souvenir aux Méchins.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Catherine Poisson

Une cérémonie commémorative du Jour du Souvenir a eu lieu aux Méchins lundi matin, le village d'origine de la caporale Karine Blais, qui a perdu la vie en Afghanistan le 13 avril 2009.

Le Jour du Souvenir avait une signification particulière cette année pour la communauté des Méchins.

Cela fait maintenant 10 ans que la caporale Karine Blais a perdu la vie lorsque le véhicule dans lequel elle se trouvait a roulé sur un engin explosif au nord de Kandahar, en Afghanistan. Elle était âgée de 21 ans.

Gros plan sur le visage de Karine Blais, en uniforme militaire.

Karine Blais, originaire des Méchins, est morte au combat à Kandahar en Afghanistan, en 2009.

Photo : Forces armées canadiennes

Lundi matin, la cérémonie forte en émotions s'est tenue dans le parc commémoratif nommé en l'honneur de la jeune cavalière. La famille de Karine Blais et plusieurs membres de l'Escadron B auquel elle était rattachée étaient présents.

Quatre soldats se tiennent tête baissée autour d'une statue à l'effigie de Karine Blais.

La mémoire de la caporale Karine Blais, originaire des Méchins, a été honorée lundi à l'occasion du jour du Souvenir.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Mme Simard, la mère de madame caporale Karine Blais, nous a demandé d'être présents cette année. Il était important pour nous de ramener une grande partie de l'escadron avec lequel madame caporale Karine Blais a servi, souligne le lieutenant-colonel du 12e Régiment blindé du Canada, Cédric Aspirault.

Tous se revoir aujourd'hui, il y en a que ça fait 10 ans qu'ils ne s'étaient pas revus, aide à passer au travers de ces moments difficiles là.

Cédric Aspirault, lieutenant-colonel du 12e Régiment blindé du Canada
Des militaires et des civils assistent à la cérémonie, aux Méchins.

Des proches de Karine Blais, dont sa mère, étaient présents à la cérémonie.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Des couronnes de fleurs ont été déposées au pied de la statue à l'effigie de Karine Blais, et une plaque de bronze a également été remise à la mère de la jeune soldate.

C'est une plaque liée au cénotaphe, qui a été ramenée de l'Afghanistan. Toutes les familles qui ont perdu un être cher pendant la guerre ont reçu une plaque souvenir, explique le lieutenant-colonel Aspirault.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Histoire