•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Montréal prête à affronter la neige

Une rue de Montréal sous la neige.

Montréal sous la neige

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Stéphane Bordeleau

Alors qu’elle se prépare à lancer sa première opération de chargement de neige de l’année, la Ville de Montréal compte sur une série de mesures pour adapter ses opérations à la nouvelle réalité climatique.

Avec une vingtaine de centimètres de neige attendus dans la région de Montréal mardi matin, c’est la première fois en 36 ans que la Ville de Montréal doit lancer une opération de déneigement aussi tôt en saison.

La dernière opération aussi hâtive remonte au 19 novembre 1983, quand il était tombé plus de 69 centimètres de neige sur la métropole au cours du mois de novembre.

Déterminée à ne pas se laisser prendre par surprise, l’administration Plante n'a pas lésiné sur les moyens pour affronter cette première chute de neige importante de l’année.

Selon les dernières prévisions d’Environnement Canada, on est rendu entre 12 et 17 centimètres de neige sur le territoire de Montréal, a indiqué, lundi, Jean-François Parenteau, responsable des services aux citoyens au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Dès qu’on a des confirmations sur le terrain, on part avec les règles établies. À 2,5 centimètres on sort les opérations de déblaiement et un chargement est en général décrété entre 10 et 15 centimètres.

Jean-François Parenteau, responsable des services aux citoyens au comité exécutif de la Ville de Montréal

Une heure de pointe pénible à prévoir

Une souffleuse dépose la neige dans un camion.

Une première opération de ramassage de la neige doit s'amorcer au cours des prochaines heures à Montréal.

Photo : Radio-Canada

La vaste dépression en provenance du centre des États-Unis doit commencer à balayer la région de Montréal lundi soir, vers 18 h, pour se poursuivre jusqu’à au moins 8 h, mardi matin, avant de poursuivre sa route vers l’est du Québec et le Nouveau-Brunswick, laissant jusqu’à 40 centimètres de neige par endroits.

L’heure de pointe s’annonce donc très difficile mardi matin sur le réseau routier de la grande région de Montréal, où beaucoup d’automobilistes n’ont pas encore fait installer leurs pneus d’hiver. Rappelons que la date limite d’installation a été devancée cette année au 1er décembre, justement en raison de la neige qui se fait de plus en plus hâtive au Québec.

Afin d’améliorer les opérations de déneigement et de déglaçage, la Ville de Montréal a mis une série de nouvelles mesures en place, à commencer par l’ajout de 15 stations météorologiques, pour un total de 25 stations réparties sur le territoire, pour mieux planifier les interventions.

En termes de ramassage de la neige, en plus des opérations menées par la Ville centre, chaque arrondissement aura la possibilité de décréter deux chargements locaux additionnels pour mieux répondre à ses besoins.

Détail d’une opération déneigement à Montréal

  • 6550 km de trottoirs à nettoyer et à déglacer
  • 4100 km de chaussée à déblayer
  • 3000 employés et 2200 pièces de machinerie
  • Coût d’une opération déneigement/chargement : 15 à 40 millions de dollars
  • Budget prévu pour le déneigement à Montréal en 2018-2019 : 166 millions de dollars

La guerre aux trottoirs glacés est déclarée

Une femme marche sur le trottoir.

Une passante peine à garder son équilibre sur un trottoir verglacé à Montréal.

Photo : Radio-Canada

En ce qui a trait à la glace, probablement le pire ennemi des piétons sur les trottoirs de la métropole, la Ville de Montréal compte s’y attaquer de front cette année en instaurant plus de 600 points d’observation et de mesure de la glace répartis sur son territoire.

Nous allons désormais mesurer l’épaisseur de la glace restante à la suite d’une opération de déneigement ou de déglaçage. […] Les équipes de concertation communiqueront par la suite avec les arrondissements concernés, a expliqué Valérie Plante.

Rappelant que l’année dernière, d’importants épisodes de pluie avaient laissé une épaisse couche de glace en janvier dans les rues de Montréal, Valérie Plante assure que, cette année, les autorités municipales seront mieux préparées pour faire face au verglas et à la glace.

La Ville a d’ailleurs commandé 33 nouvelles remorques servant à l’épandage de fondants et d’abrasifs sur les trottoirs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique municipale