•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La future entrée privée du Sénat dérange le conseiller Mathieu Fleury

Les travaux réalisés devant le Sénat à Ottawa ne font pas que des heureux.

Des travaux devant le nouvel édifice du Sénat à Ottawa

Photo : Radio-Canada / Agnès Chapsal

Radio-Canada

Le conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier dénonce la construction d’une entrée privée devant le nouveau bâtiment du Sénat au centre-ville d’Ottawa. Cet accès privilégié sera réservé aux voitures de dignitaires internationaux et accessible depuis la rue Rideau dès le 18 novembre.

Mathieu Fleury ne comprend pas pourquoi Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a pris cette décision. Il fait remarquer que l'intersection de la rue Rideau et de la promenade Colonel By est déjà mal aménagée pour les cyclistes et les piétons.

Ce qu'on observe, c'est que les sénateurs ont demandé une nouvelle entrée en face du Château Laurier, sur [la rue] Rideau, près de Wellington. Pour nous, c'est inquiétant, car c'est un espace qui relie le Centre national des Arts, le centre-ville et le centre Rideau, et le marché By, explique l'élu.

M. Fleury répond aux questions du journaliste dans le hall de l'hôtel de ville d'Ottawa.

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury

Photo : Radio-Canada

Il en demeure que cet espace va être reconfiguré. C'est un espace, pour l'instant, pour les piétons, qui deviendra sous peu un accès – même si limité –, un accès pour les véhicules, ajoute-t-il.

Un traitement de faveur pour le Sénat?

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier fait remarquer que le bureau du premier ministre n’a pas d’accès réservé.

Les gens qui veulent entrer au bureau, les dignitaires, les véhicules se stationnent sur la rue comme tous les autres, souligne M. Fleury, qui se demande donc pourquoi le Sénat aura ce privilège.

Il ajoute qu'un accès au bâtiment du Sénat existe déjà pour tous les véhicules depuis la promenade Colonel By.

Le Sénat à Ottawa et le Château Laurier.

Le Sénat à Ottawa avec en arrière-fond le Château Laurier.

Photo : Radio-Canada / Agnès Chapsal

Dans le contexte du Sénat, surtout le fait qu'ils aient déjà établi un débarcadère au coin Colonel By et l'avenue Daly, ça démontre une mentalité de l'institution fédérale qui dérange, sachant qu'ils ont beaucoup de propriétés dans le centre-ville et qu'ils continuent de demander ou d'avoir une attitude que tout le monde doit avoir un véhicule et que tout le monde doit avoir un accès à la porte principale, lance M. Fleury.

Il dit d'ailleurs en avoir discuté avec le président de la Commission de la capitale nationale (CCN), Tobi Nussbaum. Ce dernier assure que la CCN a fait son possible dans le dossier, mais que c'est une propriété de SPAC.

Encourager le transport en commun

Le conseiller municipal a l'impression que le gouvernement fédéral rame à contresens de la Ville d'Ottawa en matière de transports alternatifs.

Selon lui, l'amélioration du réseau d'OC Transpo passe en partie par la diminution du nombre de véhicules au centre-ville.

Il faut commencer à réaliser qu'Ottawa est une grande ville. Si on veut que le système [de transport] en commun s'améliore, il faut que les gens le prennent. Les gens doivent aussi prendre des décisions par rapport à où ils habitent, fait valoir M. Fleury.

Si on donne des stationnements gratuits et accessibles au travail, [...] on s’attend à ce qu'ils conduisent.

Mathieu Fleury, conseiller du quartier Rideau-Vanier

Il aimerait que le gouvernement fédéral crée plus d'incitatifs pour encourager ses employés à emprunter le transport en commun.

Avec les informations d'Ismaël Sy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Urbanisme