•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les citoyens se rassemblent pour le jour du Souvenir

Un homme dépose une couronne de fleurs au pied d'un monument commémoratif.

Un hommage aux anciens combattants s'est tenu à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Plusieurs cérémonies ont marqué le jour du Souvenir, lundi, d'un bout à l'autre du pays. À Winnipeg, des commémorations se sont notamment tenues au Centre des congrès RBC et devant le Monument du Poilu.

La cérémonie au Centre des congrès RBC organisée par l'Association mixte des anciens combattants s'est déroulée en présence de plusieurs dignitaires.

Le juge en chef de la province, le juge Richard Chartier, a déposé la première des traditionnelles gerbes de fleurs au pied du monument commémoratif.

Le premier ministre de la province, Brian Pallister, le député Daniel Vandal et le maire de Winnipeg, Brian Bowman, ont aussi rendu hommage aux soldats morts au combat.

Un peu plus tôt, par voie de communiqué, le premier ministre Brian Pallister avait exprimé « sa profonde gratitude » envers les anciens combattants et les militaires actifs.

Il a enjoint les Manitobains à commémorer cette journée « en observant la minute de silence à la 11e heure, en portant un coquelicot ou en manifestant son soutien en assistant à une commémoration publique ».

Devoir de mémoire

Comme tous les ans pour le jour du Souvenir, l'Union nationale française du Manitoba a également organisé une cérémonie devant le Monument du Poilu de Saint-Boniface.

Une cinquantaine de personnes, militaires en fonction, anciens combattants et membres de la communauté francophone ont bravé le froid pour assister à la cérémonie au cimetière de la cathédrale. Des enfants étaient aussi du nombre.

« Le papa de mon grand-papa et le grand-père de mon grand-papa sont allés à la guerre, dans la Première Guerre et la Deuxième Guerre mondiale », dit le petit Jonathan Caby, 5 ans, qui a assisté aux commémorations avec ses parents et ses deux petites soeurs.

Le père de Jonathan, Joël Caby, estime que le devoir de mémoire doit se perpétuer.

« C'est important pour nous. Pour mon beau-père qui a eu son père et son grand-père dans les deux guerres et donc, justement de continuer à passer ce flambeau-là, de faire comprendre l'importance de cette journée et qu'il y a une solution aux guerres. »

Marie-Christine Dauriac, présidente de l'Union nationale française du Manitoba, se dit très touchée de voir chaque année toutes les générations réunies pour cet événement.

Ce rassemblement faisait partie des nombreuses commémorations organisées à travers la ville de Winnipeg et de la province dans le cadre du jour du Souvenir.

Avec les informations d'Amélie David

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Société