•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux Statuts et règlements pour l’Assemblée communautaire fransaskoise

Plan large de la salle où sont assis près d'une centaine de personnes.

74 membres de l'Assemblée communautaire fransaskoise étaient présents lors de l'assemblée générale extraordinaire de l'organisme, dimanche.

Photo : Radio-Canada / Olivier Férapie

Samuel Desbiens

L’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) a profité de son assemblée générale extraordinaire (AGE) qui se tenait dimanche, à Regina, pour adopter ses nouveaux Statuts et règlements. Ces derniers permettent ainsi à l’organisme fransaskois de se conformer à la Loi sur les organismes à but non lucratif, mais surtout de « redonner le pouvoir » à ses membres, selon le président de l’ACF, Denis Simard.

Il va y avoir une assemblée générale des membres chaque année. Antérieurement, ceux qui étaient membres lors de l’assemblée générale annuelle, c’était les membres de l’Assemblée des députés communautaires (ADC). On avait une double fonction. On élargit pour que la communauté puisse avoir une voix plus directe par rapport aux dossiers de l’ACF, affirme-t-il.

L’élimination de la commission indépendante, la création d’un registre des membres, l’instauration d’une procédure de référendum ainsi que la modification de la procédure de destitution des membres de l’ACF sont parmi les changements apportés au sein des nouveaux Statuts et règlements.

Denis Simard souligne que la commission indépendante a été créée avec toutes les meilleures intentions au monde, mais qu’elle n’avait pas d’assises légales dans la Loi sur les organismes à but non lucratif.

On va trouver une nouvelle structure et de nouvelles façons de faire ces choses-là, mentionne-t-il.

Gros plan sur le visage du président de l'Assemblée communautaire fransaskoise, Denis Simard,  qui répond aux questions du journaliste.

Le président de l'Assemblée communautaire fransaskoise, Denis Simard, s'est dit fier de l'adoption des nouveaux Statuts et règlements de l'organisme.

Photo : Radio-Canada / Olivier Férapie

La création d’un registre des membres permettra à l’ACF d’assurer un suivi plus étroit du nombre de membres au sein de l’organisation.

Tous les membres qui se sont inscrits à une élection régionale, une élection partielle ou une élection générale vont être ajoutés à ce registre, qui va être continuellement agrandi, indique la présidente du comité sur la gouvernance et députée communautaire de l’ACF, Josée Bourgoin.

Avec l'appui d'au moins 50 membres de 5 districts électoraux différents ou encore du deux tiers de l'ADC, un membre pourra également proposer une question référendaire. Une telle démarche permettra de mesurer l'intérêt des Fransaskois sur plusieurs questions qui touchent la communauté et inciter l'ACF à combler ses besoins par la suite.

C’est une opportunité de plus pour que les membres se prononcent sur les dossiers importants de la communauté. J’ai vraiment hâte de voir les premiers sujets qui vont être abordés, mentionne Denis Simard.

Modifications nécessaires

Bien qu’ils soient désormais en vigueur, certains articles des Statuts et règlements subiront de petites modifications au cours des prochains mois, puisque les membres présents lors de l’AGE ont exprimé le désir de préciser ou de nuancer certains éléments.

En ce qui a trait au référendum, par exemple, plusieurs membres aimeraient que le nombre d’appuis exigé passe de 50 à 35 membres au sein des 5 districts électoraux différents.

Les membres de l’ACF seront ainsi amenés à voter de nouveau sur ces points lors de la prochaine assemblée générale annuelle de l’organisme qui est prévue au mois de juin 2020.

On veut garder la communication ouverte avec les membres de la communauté pour permettre à ceux qui veulent se prononcer sur leurs inquiétudes de le faire. On les invite à contacter le comité sur la gouvernance pour qu’on puisse faire nos devoirs sur la légalité et l’applicabilité des propositions qu’ils ont pour préciser certains points, spécifie Josée Bourgoin.

Gros plan sur le visage de la présidente du comité sur la gouvernance et députée communautaire de Prince Albert, Josée Bourgoin, qui répond aux questions du journaliste.

La présidente du comité sur la gouvernance et députée communautaire de Prince Albert, Josée Bourgoin, a présenté dimanche aux membres de l'ACF les modifications aux Statuts et règlements de l'organisme.

Photo : Radio-Canada / Olivier Férapie

Rendez-vous fransaskois 2019 : bilan positif

Par ailleurs, Denis Simard s’est dit très heureux des activités qui se sont déroulées à l’occasion du Rendez-vous fransaskois 2019. Il est d’avis que le panel sur l’avenir de la francophonie canadienne, qui s’est tenu samedi, a permis à la communauté fransaskoise de rayonner d’un bout à l’autre du pays.

Le président de l’ACF croit aussi que la fin de semaine a permis aux Fransaskois de se questionner sur les grands enjeux qui touchent leur communauté.

Comment ne pas être fier d’une fin de semaine où tout est positif. On avance dans la bonne direction, on a l’impression d’avoir le vent dans les voiles, note-t-il.

Avec les informations de Zoé Clin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Francophonie