•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sans trace de Maxime Bernier, Richard Lehoux part à zéro en Beauce

Richard Lehoux et Maxime Bernier

Photo : Radio-Canada

Marc-Antoine Lavoie

Où est Maxime Bernier? Une question sans réponse pour plusieurs Beaucerons, dont Richard Lehoux. Le nouveau député conservateur déplore devoir entamer son premier mandat sans aucune trace des dossiers traités par son prédécesseur.

J'avais laissé un coup de téléphone à M. Bernier le lendemain de l’élection pour saluer le travail qu'il avait accompli. Je n'ai pas eu de retour d'appel, relate Richard Lehoux.

Depuis son élection, celui qui a défait Maxime Bernier par plus de 6000 voix au dernier scrutin fédéral n’a eu aucune communication avec l’ancien député.

M. Lehoux dit s’en tenir aux rumeurs. Il serait en vacances, selon ce qui circule en Beauce. Gilles Bernier, le père de Maxime Bernier, a confirmé cette information à Radio-Canada.

Maxime Bernier doit toutefois se rendre en Alberta samedi. Le chef du Parti populaire du Canada (PPC) doit donner une conférence à Red Deer sur les défis de rallier l'Ouest canadien au reste du pays.

Maxime Bernier et sa directrice de campagne Ginette Lamontagne à l'ouverture du local électoral en Beauce

Maxime Bernier et sa directrice de campagne Ginette Lamontagne à l'ouverture du local électoral en Beauce le 12 septembre.

Photo : Radio-Canada

Gilles Bernier a tenu à préciser que son fils a remis la trentaine de dossiers qui étaient toujours actifs aux citoyens concernés.

Vous l’avez entendu directement de la bouche du cheval, a blagué Gilles Bernier, visiblement éreinté des faussetés véhiculées à propos de son fils.

Les citoyens ont tous voulu que les dossiers leur soient remis.

Gilles Bernier, père de Maxime Bernier

Au moment de publier ces lignes, Maxime Bernier et le PPC n'avaient pas encore répondu à nos demandes d’entrevue.

Ça aurait pu être beaucoup plus simple

Richard Lehoux ne veut pas en faire un scandale. Il dit regarder en avant pour aider les citoyens le plus rapidement possible.

Reste qu’il croit que la transition aurait pu être beaucoup plus simple.

On avait juste à demander l'autorisation à ces personnes-là de transférer le dossier. Là, les gens récupèrent leurs dossiers et viennent me voir avec, commente le député de Beauce.

Richard Lehoux quitte la vie politique avec le sentiment du devoir accompli.

Richard Lehoux fait ses premiers pas en politique fédérale, mais pas sur le plan municipal. En novembre 2017, il mettait fin à 19 années à titre de maire de Saint-Elzéar en Beauce.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Richard Lehoux affirme d’ailleurs avoir déjà plusieurs dossiers entre les mains. Le député salue à ce sujet ses collègues des circonscriptions voisines qui assurent le traitement des demandes le temps qu’il s’installe dans ses nouveaux bureaux.

Peu de locaux disponibles

Le député conservateur aura deux bureaux en Beauce, un à Sainte-Marie et l’autre à Saint-Georges. Reste à les trouver.

Actuellement, c'est sûr qu'entre autres ici, à Sainte-Marie, le fait qu'il y a eu des inondations, ça ajoute un degré de difficulté à trouver un local, affirme M. Lehoux.

Le maire de Saint-Georges, Claude Morin, assure qu’il offrira sa pleine collaboration.

Saint-Georges étant la métropole de la Beauce, c'est tout à fait normal que M. Lehoux ait un pied à terre ici.

Claude Morin, maire de Saint-Georges

Un député présent en Beauce

Claude Morin croit d’ailleurs que la Beauce sera mieux représentée à Ottawa par le nouveau député, notamment parce que Richard Lehoux connaît très bien la politique municipale, ayant été maire de Saint-Elzéar pendant une vingtaine d’années.

Je peux vous dire qu'en six ans que je suis maire, on ne s'est pas rencontrés souvent avec le député Bernier. On a eu un projet dans les six dernières années avec le fédéral. C'était la réfection de l'aéroport, et finalement ça n’avait abouti à rien, déplore-t-il.

Entre ses nombreuses formations et réunions à Ottawa, Richard Lehoux assure d’ailleurs qu’il tient à être plus présent en Beauce que Maxime Bernier.

J'ai toujours été quelqu'un qui aimait être sur le terrain, près des gens, près de la réalité, pour mieux les comprendre, dit-il.

Richard Lehoux sera officiellement assermenté le 22 novembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique fédérale